30 ans déjà !!!

| 0 Commentaires

Je me permet de republier, en introduction du site, un petit texte qui permet de faire un point sur l’Histoire. Simple réflexion sur des concepts qui ont deja 30 ans et qui voient aujourd’hui, dans le TabletPC, la concrétisation technique et matérielle.

———————————————————————-

J’ai eu l’occasion, la semaine dernière de redécouvrir la passionnante histoire de l’informatique avec quelques noms célèbres et aussi quelques idées et intuitions tellement folles qu’elles sont aujourd’hui de notre quotidien informatique.
Je vais m’attarder sur cet homme inconnu de nombreuses générations et pourtant au carrefour de toutes les expériences informatiques actuelles qu’elles soient à base de fenetres ou de Pommes …

Alan Kay s’est très tot intéressé aux intéractions de l’electronique dans la société et dans son aide dans l’appréhension du monde par l’homme.

En ces temps fastes, ou les pionniers de l’électronique taquinent l’assemblage des premiers transistors pour en faire une « machine » logique (8008 d’intel à 0.2 MHz), le Xerox PARC (Xerox Palo Alto Research Center) est certainement la concentration la plus phénoménale de cerveaux, de créateurs qui dans leurs respectives divisions, disposent de moyens pour produire, imaginer le futur.

En 1972, Après 6 à 8 années universitaires à apprendre et dispenser des cours sur les Mathematiques et la Biologie Moléculaire, l’Ingénieurie électrique et électronique, l’informatique, ou l’intelligence artificielle, Alan Kay, alors Chef d’une division du PARC, propose aux dirigeants un projet sur le concept du Dynabook. Le Dynabook est, sur le papier, un prototype d’ordinateur portatif, sorte d’ardoise électronique, ou l’homme entre en intéraction avec le système en manipulant des graphiques et des animations. Basé sur des concepts actions / réaction de l’interface utilisateur (GUI), Kay imagine la notion d’objet manipulable ayant ses propres fonctions et comportement en fonction de l’environnement ou il se trouve … La conception de cet outil avait pour but de réaliser un vaste programme social visant à étudier l’intéraction de l’électronique dans le développement social des enfants.
Le dynabook, cette ardoise électronique novatrice est un échec; échec car Xerox refuse d’essaye de produire un prototype et ne donne pas suite aux idées et concepts de Kay. On invite ce dernier à s’investir dans les projets « Ethernet », de l’impression par procédé Laser et dans le concept de réseaux Client / serveur …
Il travaillera particulièrement sur le langage Smalltalk (dont il est le créateur), qui est le premier langage orienté Objet intégrant une interface utilisateur, à base de fenêtres, et bénéficiant d’une gestion des documents et un éditeur avec copier coller (1973) …

Pourtant, du projet initial d’Alan KAY, 5 chercheurs (Ed McCreight, Chuck Thacker, Butler Lampson, Bob Sproull, et Dave Boggs) vont demander à récupérer un grand nombre des concepts de KAY et essayer de produire un ou plusieurs prototypes mais revus en oubliant l’idée de l’ardoise. le Alto personal computer est né; il est le premier ordinateur à disposer d’une interface utilisateur graphique, à fenêtres, d’un éditeur de texte WYSIWYG (Bravo et BravoX), d’un dispositif de pointage nommé Souris, d’un affichage optimisé, de menus, d’icones, d’un lien à un réseau local et d’un système de stockage de fichiers … Nous sommes fin de l’année 1973 … 3 générations seront par ailleurs produites.

Plus tard, en 1979, Steve Jobs visitant le PARC rachète quelques machines de la dernière génération des ALTO et les droits d’utilisation et licences, qui lui serviront de maquette pour la création de Lisa puis du Macintosh.
Au même moment la jeune société de Seattle, du nom de Microsoft, fait elle aussi de même …
On sait à peu près ce qu’il adviendra par la suite :
– de Bravo découlera l’affichage WYSIWYG et une grande partie des concepts de Word,
– de Alto OS et de son interface GUI, les menus et les icones seront empruntés et utilisés / réutilisés dans Windows …

Tout cet historique pour 3 conclusions:
– TabletPC est peut être un des premiers aboutissements du projet Dynabook d’Alan Kay (30 ans plus tard et en occultant le Newton)
– le Xerox PARC n’a peut être pas fini de livrer tous ses secrets (quelle formidable aventure humaine!)
– et la troisième est une phrase mythique d’Alan Kay que je me permet humblement, ici, de vous livrer toute la puissance et la profondeur

« The best way to predict the future is to invent it. »

–Alan Kay

Bonne méditation

HPClean

PS: toutes les approximations historiques sont soit liées à une incompréhension des tournures de phrases anglaises, soit dans une volontée de faire court. Merci de rectifier ci après

Bibliographie:
– Alan Kay by Scott Gasch: http://ei.cs.vt.edu/~history/GASCH.KAY.HTML
– Xerox Workstation History : http://www.spies.com/~aek/xerox.html
– Xerix PARC official History : http://www.parc.xerox.com/company/history/
– Alan Kay’s Dynabook: http://ftp.sheridanc.on.ca/~randy/design.dir/software.dir/alan_kay.htm
– le Dynabook de 1968: un premier jet : http://www.artmuseum.net/w2vr/archives/Kay/01_Dynabook.html#
– Alan kay et l’interface utilisateur du Dynabook (1972): http://www.artmuseum.net/w2vr/timeline/Kay.html
– Chronology of Personal Computers 1972: http://www.islandnet.com/~kpolsson/comphist/comp1972.htm
– Alan Kay: Transforming the Computer Into a Communication Medium (conférence pdf): http://www.ieee.org/organizations/history_center/cht_papers/Barnes.pdf
– le Memo historique de Butler Lampson en 1972 expliquant pourquoi il fallait produire Alto: http://www.digibarn.com/friends/butler-lampson/index.html

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com