TabletPC et autonomie: la faute au digitaliseur

| 0 Commentaires

Comme pour tous les portables et machines mobiles, l’autonomie est un casse tête permanent et par là même, la gestion de l’énergie.
il y a un paramètre que nous oublions tous lorsque nous testons, évaluons un TabletPC: c’est le digitaliseur.
L’écran électromagnétique sur lequel on écrit est un énorme consommateur d’énergie. en effet il doit disposer d’une fréquence d’acquisition des données importantes pour pouvoir correctement numériser les courbes tracées et les transformer en vecteur (grâce à ink).
du nombre de points captées à la seconde dépend la qualité de la numérisation de l’écriture manuscrite.

Bien entendu le tout est interprété et rendu par le moteur d’acquisition du tabletPC, illustré globalement par les technologies ink, et qui bien entendu, consomment elles aussi du temps processeur de manière non négligeable (le CPU est plus sollicité)

Il est très difficile d’évaluer la consommation énergétique d’un tel dispositif mais pour l’illustrer j’ai fait plusieurs tests :
utilisation du TabletPC en réunion à prendre comme un fou furieux des notes et à manipuler ink dans Windows Journal avec un TabletPC à un niveau 14 en éclairage sur 20 niveaux possibles.
d’une autonomie potentielle de 2h45 je suis tombé à une autonomie de 2h10, avec une répétitivité de l’expérience dans les mêmes conditions ro=8 :)

Conclusion: Méfiez vous donc des annonces fantaisistes des tests d’autonomie des constructeurs qui sont des évaluations passives généralement ou en fonctionnement, mais qui n’incluent pas l’utilisation intensive du digitaliseur.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com