Le HP TC1100 Celeron M: Le nouveau Tablet PC de HP

| 0 Commentaires

Hewlett Packard a annoncé en octobre 2003 la mise à jour de son Tablet PC, le Compaq TC 1000, avec une évolution vers la plateforme Centrino promue par Intel. Finalement ce n’est pas un mais deux modèles qui ont été dévoilés par HP, dont la différence majeure est liée au processeur central : un modèle « low cost » équipé d’un processeur Celeron M à 800 MHz, et le modèle « classique » équipé d’un Pentium M à 1 GHz.
Nous vous proposons aujourd’hui la découverte du premier modèle.
Nous tenons à remercier la société Hewlett Packard pour le prêt de ce modèle.

{mospagebreak title=Le HP TC1100: mauvais point pour tester une bonne version }

Le HP TC1100: mauvais point pour tester une bonne version

Le prêt du HP TC1100 m’a été concédé par HP pour la période du 19 au 26 Janvier 2004. Hélas, au déballage et à la première utilisation de la machine, des problèmes majeurs ont géné le fonctionnement du produit, le rendant impropre à une réelle utilisation, et encore moins dans une optique de tests.
Le modèle fourni souffrait des problèmes suivants:
– perte du stylet au retour d’hibernation (reboot nécessaire)
– Carte WiFi impossible à activer
– Ralentissements de la machine
– Et autonomie assez ridicule …

Devant tant de problèmes HP a consenti à me remplacer le modèle par un autre équivalent qui, cette fois-ci, fut bien fonctionnel et utilisable dans toutes les fonctions intégrées.

{mospagebreak title=Le déballage: l’épreuve plus importante et la plus intenable}

Le déballage: l’épreuve plus importante et la plus intenable

Quand j’étais petit je savourais particulièrement le moment de Noël et le déballage des cadeaux. Devenu un peu plus grand et autonome financièrement, j’aime me faire plaisir quand je le veux. Aussi l’attente de Noël est-elle plutôt celle de l’attente d’une bonne opportunité ou d’un coup de cœur. Je prends toujours plaisir, néanmoins, à ouvrir calmement et avec délectation le colis que je reçois, poussant parfois le vice à ne pas déballer tout de suite l’objet convoité.

Pour le HP TC1100, j’ai arraché le carton avec les dents et … non je déconne, j’ai apprécié la qualité de l’emballage, toujours soigné chez HP et mettant en valeur le Tablet PC dans un étui zippé qui empaquette le produit. Bien qu’étant un produit de prêt, il semblerait que les livraisons classiques soient du même ordre.
La boîte n’était pas complète aussi passerai-je sur le contenu réel du package.
Je vous invite plutôt à regarder les photographies du carton accompagnées de la légende.

LE HP TC1100 – Celeron M


Le carton du TC1100

LE HP TC1100 – Celeron M


Le modèle Celeron est facilement identifiable par le logo apposé

LE HP TC1100 – Celeron M


Le sticker du modèle: HP TC1100, 256 Mo de RAM, 30 Go de HD, MS Windows XP tablet PC Edition, Bluetooth et WiFi intégré

LE HP TC1100 – Celeron M


A l’intérieur, tout est bien rangé et le Tablet PC bien protégé

Le Tablet PC est donc livré dans un étui de moyenne qualité mais qui a l’avantage de disposer d’une armature métallique sur la tranche pour maintenir le Tablet PC et son clavier au milieu. Je regrette vraiment que HP ne fasse pas un effort, à l’image d’ACER, pour livrer son coûteux produit avec un étui de meilleure qualité ou au moins un sac de transport valable. Il n’y a vraisemblablement pas de petites économies chez le géant américain.

LE HP TC1100 – Celeron M


La pochette-étui fermée (fermeture zip)

LE HP TC1100 – Celeron M


La pochette ouverte, le Tablet PC allumé (écran rétroéclairé mais le flash gêne la luminosité)

LE HP TC1100 – Celeron M


La pochette ouverte, le Tablet PC allumé

Le HP TC1100 m’a donc été livré assemblé, batterie incluse et déjà chargée, Windows XP Tablet PC Edition activé et opérationnel; bref prêt à fonctionner ! A noter que lors de la première installation, le démarrage d’une machine vierge vous propose d’installer soit la version US soit la version FR de Windows XP Tablet PC Edition. Le préchargement de l’image et la préparation du Tablet PC prendront deux heures pleines avec au moins un ou deux reboot. Si vous décidez d’installer la version US, le moteur de reconnaissance français sera chargé lui aussi permettant donc de basculer en reconnaissance française sans avoir à installer le Recogniser Pack.

Avant de nous lancer dans le fonctionnement du produit à proprement parler nous allons nous attarder d’abord sur son design, puis sur sa configuration.

{mospagebreak title=Le design: Compaq HP sur les traces de Apple/Sony ?}

Le design: Compaq HP sur les traces de Apple/Sony ?

« So sexy » oui c’est le terme. Si le design général est strictement identique à la précédente version, c’est-à-dire le Compaq HP TC1000, et que le produit n’a pas évolué en qualité de matériaux, taille, encombrement, form-factor, on ne peut pas rester indifférent devant tant d’ingéniosité dans le concept d’hybride chez les Tablet PC ou l’art de rajouter de façon simple un clavier pour transformer une Tablette pure en convertible … et vice versa.
HP a été le premier à lancer cette nouvelle mode avec ce clavier rotatif et rabattable, qui fait parti de son mythe.
Car il faut bien parler de mythe, et dans le mythe, du design qui, il faut l’avouer, est bien vendeur. Il n’y a qu’a voir les ventes de Tablet PC sur l’année 2003. Hewlett Packard est premier sur le marché européen avec une machine poussive, très moyenne techniquement, mais qui dispose d’un design ravageur: le TC1000. et soyons clair: le TC1100 est dans la pure lignée puisqu’il hérite sans distinctions ni différences, du design identique. On ne change pas une équipe qui gagne !

LE HP TC1100 – Celeron M


Le Tablet PC, avec le clavier inséré: un design ravageur

LE HP TC1100 – Celeron M


Vu de dos, on remarque la charnière si particulière du clavier rotatif

Le Compaq TC1000 avait fait fureur lors de sa sortie en créant une nouvelle gamme dans les Tablet PC: a coté du convertible et de la tablette pure, le Compaq TC1000 s’imposait comme un hybride, incluant un clavier amovible, qui peut le transformer aussi bien en convertible qu’en tablette pure.
On sentait là l’excellent travail d’étude et de prospection de Compaq, qui avait fait un effort très particulier sur le design du produit. Dans ses lignes fluides et arrondies, le HP TC1100 reprend entièrement le design de son prédecesseur et n’introduit aucune rupture ni modification. Le boîtier est exactement le même, hormis le logo apposé sur le produit qui substitue celui de Compaq, aujourd’hui disparu, au profit de celui d’HP.

Hewlett Packard n’a donc réalisé aucune étude ni travaux particuliers sur le design, reprenant celui de son ancien concurrent, aujourd’hui absorbé. Ceci est valable aussi bien pour le produit lui-même que pour les accessoires (notamment la docking station).

LE HP TC1100 – Celeron M


Rotation du clavier

LE HP TC1100 – Celeron M


Le clavier entièrement tourné est bloqué par un cran (il ne peut pas tourner plus loin) et se replie sur un axe longitudinal

LE HP TC1100 – Celeron M


Le Tablet PC plaqué sur le clavier

Le clavier se colle sous le Tablet PC, sans écarts et s’apparie parfaitement au corps de la Tablette pour en faire un ensemble cohérent et solidaire.

LE HP TC1100 – Celeron M


Le Tablet PC plaqué sur le clavier

Le clavier réhausse l’ensemble d’un peu moins d’un centimètre environ et rajoute environ 300 grammes à l’ensemble. Le couple Tablette + clavier pèse 1750 grammes environ. Ce n’est pas un poids anodin pour un format Tablette. Par contre la Tablette seule pèse environ 1400 grammes et est beaucoup plus acceptable et appréciable en terme de travail et de transport.

Les courbes fluides et le design ont fait le succès du TC1000 et contribueront certainement à aider le TC1100 à s’mposer lui aussi. Un bon design, quel que soit la qualité du produit interne contribue à 50% des ventes.

Nous allons maintenant nous attarder sur des points de détails du design pour souligner la qualité de fabrication, et les petits agréments qui facilitent la prise en main, l’utilisation et la vie de tous les jours.

{mospagebreak title=Le design: détails sur le clavier}

Le design: détails sur le clavier

Le clavier, quoique optionnel par son caractère amovible, est large et permet une frappe aisée à 10 doigts. La taille du clavier s’approche de celle d’un clavier standard de notebook.
Il occupe en effet la longueur du Tablet PC. Il occupe la moitié de la largeur de la Tablette avec ses 6 rangées de touches (la première rangée est plus petite).
Le confort de la frappe est impressionnant: les touches répondent bien, elles remontent bien aussi sous la frappe, et sont très agréables au toucher. Le clavier m’apparaît comme de très grande qualité et facilite la transition clavier / écran.

LE HP TC1100 – Celeron M


Le clavier et la Tablette côte à côte

Le clavier est équipé d’un TrackPoint (dénommination issue des produits IBM), c’est à dire un ergot qui prend place entre les touches du claviers et qui est manipulé avec un doigt pour déplacer le curseur de la souris. Au bas du clavier sont disposés deux boutons qui correspondent aux boutons gauche et droit de la souris. Vous remarquerez que le clavier ne dispose pas de repose-mains et que son utilisation ne sera possible que sur une surface plane, avec de l’espace. Il m’apparait difficile de l’utiliser sur les genoux par exemple, ou dans des endroits où l’espace est restreint.

LE HP TC1100 – Celeron M


Pas de repose-mains pour le clavier du HP TC1100: les boutons de la souris sont sur le bord du clavier, imposant une utilisation sur une surface plane conséquente

Pour assurer un accrochage cohérent du clavier sur la tablette, un systèle de fermeture est disponible par le biais d’un loquet à actionner à l’aide d’un bouton disposé sur la tranche du clavier.

LE HP TC1100 – Celeron M


Détail sur le système de fermeture ouvert

Ce système,mécanique, est très efficace et bloque le clavier sur la Tablette fermement.

LE HP TC1100 – Celeron M


Détail sur le système de fermeture fermé

Le clavier dispose de deux indicateurs concernant le verrouillage majuscule et le verouillage des touches numériques qui s’illumine lorsque ces fonctions claviers sont activées

LE HP TC1100 – Celeron M


indicateurs claviers

La fixation du clavier à la tablette se fait par un système constitué de deux ergots qui s’insèrent dans deux orifices de la tablette et par un connecteur physique assurant la liaison informatique entre le clavier et la tablette. Un bouton pour décrocher l’ensemble est disponible sur l’arrière de la tablette.

LE HP TC1100 – Celeron M


détails sur la charnière rotative du clavier et sur le curseur d’accrochage

La charnière rotative ne souffre d’aucun jeu et est à la fois souple et ferme.

LE HP TC1100 – Celeron M


détails sur la charnière rotative du clavier et sur le curseur d’accrochage

LE HP TC1100 – Celeron M


détails sur la charnière rotative du clavier et sur le curseur d’accrochage

LE HP TC1100 – Celeron M


détails sur la charnière rotative du clavier et sur le curseur d’accrochage

Le clavier, dont la qualité est intéressante, fait néanmoins son poids et son épaisseur. Cet accesoire optionnel peut être oublié sous la Tablette ou bien totalement décroché et inutilisé.

LE HP TC1100 – Celeron M


clavier et tablette: épaisseurs comparées

Le concept hybride du Tablet PC HP TC1100 a fait des émules (Motion Computing, Tatung) et confirme que le marché ne peut pas, pour l’instant, se débarraser facilement du clavier. Le HP TC1100 est réellement un bon compromis, malgré un clavier sans repose-mains qui impose l’utilisation sur une table.

{mospagebreak title=Le design: détails sur la connectique}

Le design: détails sur la connectique

Le HP TC1100 est constitué de nombreux ports de connexion qui le rendent très intéressant dans l’utilisation de périphériques divers et variés.
POur tous les périphériques en relation avec le son, la connectique est situé sur le bas de l’appareil, et les connecteurs sont sur la tranche: port micro, port casque, et port ligne externe.
On notera le micro situé au dessu du port micro (encoche).

LE HP TC1100 – Celeron M


la connectique pour le son

Autour de cette connectique, prennent place deux enceintes qui restituent admirablement, pour une telle taille, le son et les morceaux de MP3 joués de la Tablette: le son est assez pur, ne souffre pas de grésillement, ni de restitution métallique. Les enceintes sont de qualité et le volume sonore est important. Il est possible de faire de la restitution sonore dans une salle de 15 participants.

LE HP TC1100 – Celeron M


Les enceintes autour des connecteurs sonore (notez la SDCard pour apprécier l’épaisseur de la tablette (sans clavier)

La majorité des connecteurs essentiels sont positionnés sous une trappe, sur la partie haute du Tablet PC (mode portrait). Ils sont positionnés sur la tranche du Tablet PC.

LE HP TC1100 – Celeron M


La trappe des connecteurs ouverte

Le port PCMCIA est à coté des connecteurs, et on retrouve en haut de cet ensemble le logement du stylet.

LE HP TC1100 – Celeron M


La trappe des connecteurs ouverte + cache PCMCIA retiré en partie

On distingue donc 2 ports USB 2, le port Modem V92, le port LAN (100 MBps), le connecteur VGA standard.
Ce qui est intéressant dans ce Tablet, c’est l’insertion du stylet dans un logement, qui permet de le conserver à demeure dans le Tablet PC. Pour le sortir il suffit d’appuyer dessus pour le désenclencher et donc le retirer.
Par rapport au TC1000, le technologie de la dalle électromagnétique est de marque Wacom, ce qui fait que le stylet, conservant la même taille que son prédécesseur, n’a pas besoin de batteries pour fonctionner. Malgré cela le poids des deux stylets (TC1000 et TC1100) semble identique, et le form factor est le même. Apparement un stylet du TC1000 ne peut pas fonctionner sur le TC1100 et inversement.

LE HP TC1100 – Celeron M


La trappe des connecteurs ouverte + cache PCMCIA retiré en partie

La prise d’alimentation est située sous la trappe des connecteurs, et accessible sans ouverture de la trappe.

LE HP TC1100 – Celeron M


La trappe des connecteurs ouverte + les boutons magnétiques situés sur la face du Tablet PC (et actionnable uniquelent avec le stylet)

La fiche du transformateur sortie.

LE HP TC1100 – Celeron M


La fiche du transformateur.

{mospagebreak title=Le design: détails sur les boutons matériels}

Le design: détails sur les boutons matériels

Le HP TC1100, comme son ainé est pourvu d’un ensemble de boutons idéalement positionnés sur la tranche de l’appareil, et qui sont aussi très bien placés pour être utilisés en mode Tablette.
Par exemple sur le coté droit de l’appareil, on les retrouve sur la partie supérieure, facilitant leur manipulation en mode portrait.

LE HP TC1100 – Celeron M


Les boutons matériels sur la tranche droite.

Les boutons matériels sur la tranche droite sont:
– le bouton d’alimentation qui allume le Tablet PC ou l’éteind ou le positionne en mode veille ou hibernation (selon le paramétrage)
– le bouton écran qui permet de changer l’affichage vers la sortie video.
– le Menu Q, qui appelle un menu logiciel de raccourcis de fonctions pour les activer avec le stylet à l’écran
– Le bouton tabulation
– le bouton échap (escape)
– et entre ces deux boutons, uniquement accessible avec la pointe du stylet, le bouton CTRL-ALT-SUPPR (bouton rouge enfoncé)
– sous ces boutons, finalement peu utilisés au quotidien, se trouve un outil fantastique qui est le JOG DIAL, un bouton avec 3 niveaux de liberté (haut, bas, et appui sur lui-même)
Ce bouton est réellement d’un confort d’emploi impressionnant car il permet de scroller dans les pages de textes ou les pages web et d’actionner par la simulation du bouton entrée, des champs,des boutons, etc etc.
Vraiment il est très agréable d’emploi et très utile en mode tablette.

LE HP TC1100 – Celeron M


Les boutons matériels sur la tranche droite.

LE HP TC1100 – Celeron M


Les boutons matériels sur la tranche droite.

Ces boutons m’apparaissent idéalement positionnés lors d’une utilisation tablette et augmentent le confort d’emploi du TC1100 dans ce mode: l’utilisation de la tranche est une bonne idée car elle n’impose pas le positionnement des doigts sur l’écran ou le bord de l’écran et donc préserve la « propreté » de l’écran.

{mospagebreak title=Le design: détails sur le Port SD}

Le design: détails sur le Port SD

Le TC1100 hérite d’un port SDCard, alors que son prédécesseur disposait d’un port Compact Flash. Ce port SD, qui monte les cartes mémoires comme lecteurs amovibles, est situé sous le port PCMCIA.
Il peut recevoir toutes cartes SD mémoires, mais je ne sais pas s’il peut recevoir les périphériques SD (cartes Wifi, ou GPS par exemple).
La principale utilisation sera certainement l’ajout de cartes mémoires annexes pour récupérer des photographies numériques d’un appareil, ou encore, comme support amovible de boot, pour utiliser l’utilitaire Quicklook, pour avoir un accès instantanné à son calendrier Outlook.

LE HP TC1100 – Celeron M


Le port SD du TC1100 avec une carte mémoire insérée

Comme le sont les ports SD sur les Pocket PC, la carte mémoire s’enfiche totalement et se bloque automatiquement. Il faut cliquer dessus pour la sortir.

LE HP TC1100 – Celeron M


Le port SD du TC1100 avec une carte mémoire insérée

{mospagebreak title=Le design: détails sur L’arrière}

Le design: détails sur L’arrière

L’arrière du Tablet PC est somme toute classique. La batterie est conséquente en poids et en taille, occupant une surface de l’ordre du quart.

Le HP TC1100 – Celeron M


L’arrière du Tablet PC avec la batterie sortie

Pour le confort de l’utilisation, HP a positionné deux ergots rétractables qui permettent de surélever la tablette lorsqu’elle est posée sur une table. Ce petit rafinement est très appréciable et offre un confort supplémentaire lors de son utilisation en mode Tablette sur une table.

Le HP TC1100 – Celeron M


L’arrière du Tablet PC: les ergots sortis

Même si l’angle est faible, c’est un confort d’utilisation supplémentaire non négligeable.

Le HP TC1100 – Celeron M


La Tablette sur une Table, avec les ergots qui l’inclinent

{mospagebreak title=Le design: détails sur les tranches}

Le design: détails sur les tranches

Comme je vous l’ai signalé plus haut, l’essentiel de la connectique est disposée sur les tranches du produit. Par exemple on distingue bien sur la photo suivante le port infrarouge qui se retrouve dans un des angles du Tablet PC. On trouve d’ailleurs la grille qui montre le ventilateur.
Le Celeron M fonctionne tout le temps à 800 MHz, aussi est-il parfois étonnant de voir le ventilateur se mettre en route. On peut même trouver gênant lors d’une réunion assez calme d’entendre le ventilateur, pourtant assez discret, se mettre en action pour ventiler le CPU.
D’ailleurs cette présence est un peu incompréhensible. Le ACER TM C110 dispose simplement d’un système de refroidissement passif, qui remplit facilement son office même avec un processeur à 1 Ghz. Aussi la présence de cette sécurité est-elle à la fois étonnante, et peut être superflue ?
Ou alors est-ce dû à un design interne non retouché du boîtier ?

LE HP TC1100 – Celeron M


La grille du ventilateur, accompagné du système d’insertion de l’attache (sécurité) et tout en haut, le nouveau port Infrarouge

LE HP TC1100 – Celeron M


Le logo du HP TC1100: HP n’a t’il pas fait un impair en inscrivant Compaq tc1100 ?

LE HP TC1100 – Celeron M


La tranche du coté de la connectique mais avec le cache fermé.

On voit sur la partie gauche l’emplacement du stylet et le port PCMCIA.

LE HP TC1100 – Celeron M


Le bas de l’appareil avec les deux enceintes et la connectique sonore

{mospagebreak title=Autres Détails du HP TC1100}

Autres Détails du HP TC1100

Voici 3 photographies qui vous présentent d’autres détails du produit:

LE HP TC1100 – Celeron M


les indicateurs visuels du fonctionnement de la tablette: branchement sur le secteur, fonctionnement sur batterie, WiFi activé

LE HP TC1100 – Celeron M


Détail sur le logo HP et sur l’encoche qui correspond au micro intégré

LE HP TC1100 – Celeron M


Le HP TC1100 est plus petit qu’une page A4 en longueur et à peine plus large qu’une page A4

{mospagebreak title=Vous avez dit comment déjà ? … Ah oui! Celeron-M …}

Vous avez dit comment déjà ? … Ah oui! Celeron-M …

Le HP TC1100 est disponible en deux modèles:
– un modèle dit hautes performances, équipé d’un processeur Intel Pentium-M ULV à 1 GHz. Ce n’est pas le modèle testé ici
– un modèle dit « low cost » équipé du dernier processeur mobile de Intel, le Celeron-M dans sa version ULV à 800 MHz. C’est le modèle que nous testons aujourd’hui.
Basé sur la microarchitecture du Pentium-M, le Intel® Celeron® M offre un excellent rapport puissance / performances / prix notamment pour les portables de petite taille. Ce produit prend vraisemblablement pour cible le Transmeta Crusoe TM5800 et le Transmeta Efficion, en offrant une plateforme peu chère et économe en énergie pour construire des portables à faible coût.
Le Intel Celeron M est gravé en 0.13-micron et est disponible à la fréquence de 1.30 GHz et 1.20 GHz, en profil Low Voltage et à 800 MHz en profil Ultra Low Voltage. Le Celeron M fonctionne avec un bus frontal de 400 MHz et 512 Ko de cache de second niveau fonctionnant à la vitesse interne du processeur. Si le Céléron M est décliné de l’architecture du Pentium-M, il n’inclut pas tous les éléments de contrôles de la consommation d’énergie mais une fonction « Deep Sleep state » qui permet d’améliorer la consommation de l’énergie durant les périodes d’inactivité de l’utilisateur.
Ce processeur est compatible avec la famille des chipsets Intel 855 (conçus pour le Pentium-M) et notamment avec le chipset 852GM chipset à faible coût pour les OEM.

LE TC1100 incluant le Celeron-M à 800 MHz dispose de la même plateforme matérielle que la version à 1 GHz, c’est-à-dire que le chipset inclus, le 855PM est le même sur les deux modèles.

Le Celeron M fonctionne tout le temps à 800 MHz, quel que soit le mode de fonctionnement choisi dans le profil de la batterie. La seule variation que fait intervenir le choix d’un profil énergétique est le fonctionnement de la carte graphique. Cette dernière, une GeForce4 420 Go peut donc voir ses performances diminuées en fonction de l’état de charge de la batterie par une fonction matérielle incluse dans la carte et qu’il est possible de gérer sous Windows, nommée PowerMizer.
Je n’ai pas réellement mesuré l’impact de ces variations. Dans les travaux classiques 2D, bureautique, l’impact de ce changement de puissance ne se fera pas sentir. Il devrait donc être sensible au niveau des logiciels ou jeux 3D utilisés.

{mospagebreak title=La folie des benchmarks …}

La folie des benchmarks …

Coté perfomances du CPU, le premier logiciel que j’ai utilisé pour mesurer les performances est le logiciel PCMark 2002, qui je pense ne tiens pas compte des différences sensibles du cache par exemple entre un Celeron-M et un Pentium-M
J’ai donc comparé :
– le Celeron-M à 800 MHz (8 x 100 MHz), version ULV à 1,004 volts
– le Pentium-M à 900 MHz (9 x 100 MHz), version ULV à 1,004 Volts

Bien entendu le Pentium-M est sorti vainqueur du test en puissance brute, les deux CPU étant basé quasiment sur le même core. PCMark 2002 donne 2973 pour le P-M 900 et 2630 soit une différence de 11,6% en performances brutes pour une augmentation en fréquences de 11,1%
Les résultats collent en fréquences brutes, pas en terme d’appréciation en fonctionnement avec une mémoire cache doublée pour le Pentium-M.
En appréciation de fonctionnement, oui le Pentium M est plus rapide, cela se ressent parfois nettement, parfois pas du tout. En moyenne, le Pentium M sur un certain nombre de fonctions qui le solicittent, est réellement plus à l’aise que le Celeron M.

Toujours est-il que le Celeron M est là pour prouver qu’Intel a toujours du répondant pour proposer des processeurs à un rapport qualité prix imbattable et HP l’exploite au mieux dans cette plateforme « low cost ».

Le second logiciel de BenchMark que j’ai utilisé est PCMark 2004. Au lieu de ré-essayer de faire un bench CPU qui ne m’aurait pas mené à beaucoup de conclusions supplémentaires, j’ai utilisé le Test PCMark dans sa totalité (44 tests) qui mettent en avant une appréciation globale des performances de la machine pour évaluer son équilibre.
Ainsi les performances de la mémoire vive, du disque dur, de la carte graphique sont-ils combinés et pondérés pour fournir une note et une appréciation globale sur l’ordinateur testé.

Comme tous les benchs synthétiques, la note globale ne reflète jamais les performances de la machine et finalement son équilibre réel en fonction des travaux envisagés au quotidien. Prenons l’exemple d’un Tablet PC utilisé en bureautique. La carte graphique ne sera pas sollicitée dans ses capacités 3D (tout du moins pas avant Longhorn) et une carte basique, performante en 2D sera largement suffisante. Par contre la quantité de RAM disponible, la vélocité du disque dur, ainsi qu’une processeur correct feront la différence, par rapport à une autre machine. Ainsi dans cette optique d’utilisation, il vaut mieux non pas regarder le score synthétique d’un bench, mais bien aller piocher dans le détail les capacités intrinsèques de chaque compartiment de l’ordinateur.
Après ce petit éclaircissement, je vous invite donc à consulter les résultats de ce bench.

LE HP TC1100 – Celeron M

Maintenant discutons un peu de ces résultats.
Sans aucun doute, avec une mémoire plus performante, un disque dur un poil plus performant et une carte vidéo avec chipset spécifique semble t’il assez performante, le HP TC1100 semble être une machine équilibrée qui surpasse très très légèrement le ACER TM C110 avec un Pentium M 900 MHz.

Pourtant ne faites pas dire aux benchs que le TC1100 est plus rapide qu’un ACER C110 classique (version Pentium M à 900 MHz). C’est totalement faux.
Je vous explique. J’ai une utilisation presque exclusivement bureautique de mon Tablet PC: Word, Excel, Powerpoint, Windows Journal, Mozilla, et de la connexion à des bases de données ou des outils de reporting. Le ACER C110 (P-M 900) surclasse le TC1100 dans tous les compartiments, lançant plus rapidement les logiciels, plus rapide aussi en exécution. Les gains vont de 10 à 30%. Trois raisons à cela:
– la carte video qui ne rentre pas en jeu et donc seulement les performances 2D peuvent influencer le résultat. Dans cette optique d’utilisation une GeForce 4 Go 420 ne permet pas d’apporter un gain significatif.
– le Pentium M à 900 MHz est beaucoup plus efficace que le Celeron M à 800 MHz, sûrement dû à sa fréquence supérieure mais aussi à sa mémoire cache de 1 Mo.
– enfin le ACER C110 est équipé en standard de 512 Mo de mémoire RAM DDR2100, alors que le HP est équipé de 256 Mo de RAM (certainement de la 2700). Cette différence de mémoire vive influence la qualité d’utilisation de n’importe quelle machine sous Windows XP: en effet 256 Mo sont un minimum, mais il faut obligatoirement disposer de 512 Mo pour être à l’aise.

Je pense, en y réfléchissant un peu, que la GeForce 4 Go 420 est finalement un leurre sur ce type de produit; car même si en 3D, la carte est 65 % plus rapide que le chipset intégré Intel Graphics Extremes II (163 à 3DMark 2003 pour le HP TC1100 contre 98 pour le ACER C110), la carte est tout juste suffisante pour pouvoir se faire plaisir en XGA avec des jeux 3D de moins de 2 ans. Finalement, ces produits sont tout juste acceptables pour pouvoir jouer, aussi, l’intégration d’une GeForce Go de cette génération est pour moi, un leurre commercial.

Par contre, elle pourrait avoir un impact pour tout ce qui ressort des applications graphiques 3D. Néanmoins, un graphiste utilisant un logiciel 3D pourrait avoir besoin de plus de puissance CPU et de plus de performances. Le Celeron M 800 Mhz est totalement déconseillé, voire même le Pentium M à 1 GHz. Une machine comme le Toshiba M200 semblerait plus en adéquation avec ces besoins de puissance.

Je pense que cette partie va ouvrir un débat important, alors autant continuer ensemble sur le forum et partager les avis.
En effet, si le form factor et le design sont des facteurs importants pour la vente d’un produit, la cohérence générale du produit en est un autre et il est parfois occulté par de nombreuses personnes. En effet, pour une société, l’équilibre ou certaines capacités spécifiques influencent le choix du produit, ainsi que l’effort consenti en terme d’investissement. La clé de voûte de la réussite d’un investissement est une bonne analyse des besoins, et une appréciation cohérente des capacités de chaque produit disponible sur le marché, dans la cible recherchée.
Mais nous reviendrons sur cette partie plus tard.

{mospagebreak title=L’autonomie du HP TC1100}

L’autonomie du HP TC1100

le HP TC1100 est donné pour une autonomie comprise entre 3h30 et 4h30 en fonction des conditions d’utilisation. Les différentes mesures effectuées sur une batterie ayant subi un très faible nombre de cycles de charge placent l’autonomie moyenne dans la fourchette basse de ces caractéristiques techniques.
En effet en utilisation Wifi + écran à rétroéclairage faible jusqu’à moitié, le HP TC1100 s’est positionné à chaque fois entre 3h20 et 3h50 d’utilisation.
Je suis à la fois content et déçu de cette autonomie. Elle semble plus faible qu’avec le TC1000, mais permet de travailler efficacement durant 3h30.
Il faudra voir ce que donne une batterie rodée ayant subi un cycle de charges et décharges complet et pouvant donner tout son potentiel.
Toujours est-il que le passage à la plateforme Centrino, donnant un surcroît important de puissance, permet toujours d’offrir une autonomie batterie importante: le HP TC1100 conserve donc tous les attraits de son prédécesseur.

{mospagebreak title=Photos comparatives avec le ACER C110: la taille}

Photos comparatives avec le ACER C110: la taille

Je vous propose maintenant une suite de photographies comparatives entre le ACER TM C110 et le HP TC1100 concernant le design.
Le ACER TM C110 pèse 1,45kg nu, et le HP TC1100 pèse 1,45 kg sans le clavier et 1,75 kg avec le clavier intégré.

LE HP TC1100 – Celeron M


Côte à côte, le HP TC1100 semble plus petit, lié à son clavier rotatif de petite taille dont une partie se retrouve derrière l’écran

LE HP TC1100 – Celeron M


Côte à côte, à taille d’écran identique, le HP TC1100 est un peu plus haut

LE HP TC1100 – Celeron M


L’un sur l’autre, le HP TC1100 dépasse le ACER C110 d’un centimètre environ en longueur

LE HP TC1100 – Celeron M


En épaisseur ils semblent identiques (clavier inclus pour le TC1100)

LE HP TC1100 – Celeron M


confirmé par l’épreuve de la règle: 22 mm pour le HP TC1100

LE HP TC1100 – Celeron M


et 23 mm pour le ACER TM C110

{mospagebreak title=Photos comparatives avec le ACER C110: l’écran}

Photos comparatives avec le ACER C110: l’écran

L’écran est certainement la principale amélioration du HP TC1100 par rapport au Compaq TC1000. Il est d’une luminosité impressionnante, et dispose d’un important angle de vue. Le ACER C110 est lui aussi surpassé, diposant d’une dalle assez somble par rapport au TC1100 (c’est presque choquant!).

LE HP TC1100 – Celeron M


Le ACER C110 et le TC1100 côte à côte: y a pas photos!

LE HP TC1100 – Celeron M


Le ACER C110 et le TC1100 côte à côte: y a pas photos!

LE HP TC1100 – Celeron M


2 TC1100 encadrant l’écran morose du ACER C110 (malgré un rétroéclairage poussé au maximum sur toutes les machines)

LE HP TC1100 – Celeron M


Flash activé, les TC1100 sont aussi beaucoup plus lisibles

LE HP TC1100 – Celeron M


Illustration de l’angle de vue important du TC1100. Malgré l’angle d’inclinaison par rapport à l’écran, ce dernier reste lisible et permet de distinguer les détails des fenêtres.

LE HP TC1100 – Celeron M


sur le ACER C110, c’est un peu plus compliqué: on devine plus qu’on ne voit réellement. Bref un écran beaucoup moins lumineux et moins lisible sous certains angles.

LE HP TC1100 – Celeron M


Pour le plaisir, côte à côte, les 2 TC1100 du test

{mospagebreak title=En conclusion}

En Conclusion

HP TC1100 est une machine cohérente, équilibrée, mais qui, à mon avis et avec mon expérience, souffre de plusieurs problèmes: – la connectivité est en dessous de ses concurrents à cause de l’absence de Firewire – l’autonomie est correcte, mais limitée par rapport aux annonces des produits concurrents (Fujitsu Siemens ST5000, Electrovaya SC2010, …) – l’écran, bien que d’excellente qualité, avec seulement 10,4 pouces, là ou les écrans 12,1 pouces offrent plus de 30 % d’affichage en plus – le Celeron M qui permet de disposer d’un modèle « Low Cost » est une processeur interessant, mais bien en-dessous des performances d’un Pentium M plus efficace. … Hewlett Packard signe là une machine s’appuyant totalement sur le Compaq TC1000, sans effort de recherche d’améliorations réelles pour en faire un killer. Bref pour résumer grossièrement, un TC1000 avec un CPU plus puissant rien de plus. Cela ne veut pas dire que le produit est mauvais! Non, loin de là, mais personnellement, j’en attendais beaucoup plus du leader du marché, avec sa vista et ses efforts pour séduire les clients. Maintenant place au carton rouge de cet article: le prix du produit. En effet le TC1100 en version Celeron avec 256 Mo de RAM, BT, WiFi, 30 Go de HD et un package sans logiciels suppélmentaires, ni même de sacs de transport en adéquation avec le design coûte 1990 Euros HT soit approximativement 2400 Euros TTC … Pour une machine « low cost », c’est le coup de bambou, avec une sous-machine sous-équipée à un prix très supérieur à la concurrence. Je mets dans le même panier la version Pentium M 1 GHz, qui mieux équipée, flirte avec les 3000 Euros TTC soit un prix équivalent au Toshiba M200 qui est vraiment supérieur techniquement ! Je préfère être clair avec vous et vous dire le fond de ma pensée. Si vous cherchez un Tablet PC à prix plancher tout en étant un ultra portable et bien équipé, je vais vous racconter une histoire: ACER a sorti en avril 2003, le ACER TravelMate C110, qui malgré son autonomie en deça (2h45 à 3h10 en condition d’utilisation équivalente), et un écran plus sombre, est réellement une machine toujours compétitive et pour de nombreux points supérieures à l’actuel HP TC1100 (poids avec clavier intégré, Firewire, 512 Mo de RAM, dique dur de 40 Go, lecteur Combo DVD/CDRW Firewire externe, étui de protection, sac de transport), pour un prix moindre: 1990 Euros TTC. Pour moi HP a 6 mois de retard sur la concurrence, et cela risque de leur coûter cher sur ce marché émergent. Pourtant, sans aucun doute, la puissance marketing de HP gommera les imperfections du produit, et lui permettra de conserver sa place de leader des ventes de Tablet PC de part le monde, à moins de réellement réfléchir à ses besoins et à bien regarder l’offre disponible sur le marché …

 

Les Plus:
  • Qualité de l’écran
  • Port SD en sus
  • Qualité de fabrication
  • Homogénéité de la solution
  • Bonne carte graphique à chipset dédié (Geforce4 Go 420)
  • Form Factor fantastique
Les Moins:
  • Aucune évolution majeure
  • Perte du port CF
  • Performances en retrait du Celeron M
  • Coût très élevé
  • Seulement 256 Mo de RAM
  • Aucun bonus logiciel (que des versions d’essais)
  • Un peu lourd avec le clavier (1.75 kg)

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com