Acheter un Tablet PC en Mars 2005 ?

| 0 Commentaires

Voici maintenant plus de 2 ans que Microsoft a lancé officiellement le concept de Tablet PC, et nous en sommes aujourd’hui à la seconde génération de matériel, une seconde génération bien mature puisque l’arrivée de la plateforme Sonoma de chez Intel sera l’avènement de la génération dite 2.5

La seconde génération est mature car elle est maintenant disponible sur le marché depuis plus d’un an. Cet article a pour but de détailler quelques éléments clés dans le choix d’un Tablet PC de seconde génération, pour que les futurs utilisateurs puissent choisir en toute connaissance le matériel le plus adapté à leurs besoins.

Seront intégrés dans cette réflexion, les principaux modèles disponibles actuellement en France (par le canal des distributeurs officiels ou en importation « validée »), c’est-à-dire les quelques modèles présentés dans ce Tableau :

Les Etats-Unis disposent d’une gamme plus importante de Tablet PC, notamment avec les marques suivantes : Sahara iTablet 213 (Tablette), Gateway M275 (Convertible), Viewsonic 1250 (Convertible) (… non exhaustif …). Les 2 derniers modèles présentés dans ce tableau sont des produits spécifiques et ne seront pas intégrés dans les appréciations de l’article : ce sont des modèles dits renforcés et destinés à être utilisés dans des conditions hostiles / outdoor. Enfin le NEC Versa Pro VY11 n’est disponible qu’en importation via la boutique GeekStuff4u.

Le convertible versus la tablette

La première inflexion du choix d’un Tablet PC est majeure et spécifie le style de modèles : quel choix entre un convertible et une tablette pure ?
Définition d’une tablette pure : Une tablette pure est un modèle de PC portable simplement équipé d’un écran électromagnétique et d’un stylet comme moyen de saisie : le modèle n’a pas de clavier intégré, ni de souris.


Le NDEO B12: la tablette pure

Définition d’un convertible : un convertible est un ordinateur portable classique (clavier, écran, souris intégrée), qui peut se transformer en tablette, généralement grâce à la rotation de 180° de l’écran qui vient se poser sur le clavier. L’écran est électromagnétique et il peut ainsi être utilisé aussi bien en mode portable que tablette, mais au prix d’une épaisseur / poids un peu supérieure.


Le ACER TravelMate C113TCi: le convertible poids plume

Le cas de l’hybride Hewlett Packard TC1100 : Hewlett Packard produit le TC1100, un Tablet PC à l’origine tablette pure, qui dispose d’un clavier astucieusement placé et qui permet de la transformer en « convertible » dans un certain sens. Ce fonctionnement, l’état de l’art des designers de Compaq, a séduit de nombreux utilisateurs : en un tour de main, la tablette pure devient un véritable portable et vice-versa. Le terme d’hybride propose de ne pas typer spécifiquement ce modèle.


Le HP TC1100: l’hybride

Exemples d’utilisation : Les exemples d’utilisation de Tablet PC sont nombreux et mettent en avant les qualités intrinsèques de chaque modèle ; il est donc difficile de privilégier un type de tablette, ou d’indiquer quel est le meilleur modèle. Il semblerait, au cours des différentes discussions (dont celle-ci), que le choix d’un type de tablette soit lié à de nombreux éléments culturels ou pragmatiques tels que :
Prendre en compte l’équipement informatique existant pour l’utilisateur (Ordinateur au travail / à la maison)
Les applications disponibles sur Tablet PC qui s’accommodent de son mode d’utilisation (identifié ou non)
La volonté d’utiliser majoritairement le stylet
Les accessoires disponibles qui offrent une multiplicité d’utilisation ou de configurations (Station d’accueil spécifique qui multiplie les types d’usages, batteries haute capacité, baie modulaire d’accueil de périphériques, claviers Bluetooth, …)

Réflexion : autant de tablettes que de convertibles finalement ?
En effet si l’on regarde le tableau des modèles présentés, nous avons presque autant de tablettes pures que de convertibles. Pourtant, les récentes annonces mettent en avant la conception de nouveaux modèles convertibles et seulement des mises à jour pour les tablettes existantes. Quel sera donc le paysage de l’offre dans 6 mois ?

La taille de l’écran et sa résolution

Choisir un Tablet PC passe souvent par le choix de l’écran, de sa taille et de la résolution associée.

La majorité des modèles disposent d’une dalle 12 pouces avec une résolution XGA (1024 x 768). D’une manière générale, la résolution XGA est la plus communément admise et considérée comme résolution minimale pour avoir un espace de travail suffisamment vaste.
Quelle différence y a-t-il entre une dalle 10 pouces et une dalle 12 pouces avec la même résolution ? Tout simplement la finesse de l‘affichage car la taille de l’élément élémentaire de l’écran, le pixel, est plus petit dans le cas d’une dalle 10 pouces, et plus grand dans le cas d’une dalle 12 pouces.
Tout est confort d’utilisation : selon les personnes, l’affichage sur un 12 pouces sera plus agréable que sur un écran 10 pouces, à résolution équivalente : il est parfois difficile ou fatiguant d’accommoder sur les caractères plus petits. Pour d’autres, dont je fais partie, préfèreront l’écran 10 pouces pour sa finesse.
Les exceptions de l’ensemble des modèles cités sont les deux extrêmes :
le EliteGroup EZ30 dispose d’un écran 8,4 pouces avec une résolution SVGA (800 x 600) ; nous verrons, au fil de cet article, que tout ce qui est minimal caractérise cette tablette, pour réduire bien évidemment le prix de vente.
Le Toshiba Portege M200 qui dispose d’un affichage exceptionnel avec une dalle de 12 pouces et une résolution SXGA+ soit 1400 x 1050. Je vous avouerais qu’il est difficile de revenir à une résolution inférieure, une fois que l’on a goûté à un tel affichage.
Le ACER Travelmate C302MXi dispose d’un écran 14 pouces mais seulement en résolution XGA (l’art de gâcher la taille de la dalle).

Généralement, un Tablet PC se positionne dans une gamme ultra-portable, entre 1 et 2 kg (bien qu’il y ait des exceptions) aussi plus la dalle est de taille importante, plus cela impactera le poids de la solution ; Ainsi, le ACER TravelMate C302MXi pèse 2,7 kg

L’angle de vision de l’écran

Outre la résolution et la taille de l’écran, un autre paramètre vient influencer la qualité de l’affichage et c’est l’angle de vision. En fonction de la technologie écran utilisée, les angles de vision varient de 100° à 176°. Si, pour les écrans de bureau, les différentes technologies utilisées nous indiquent que l’on ne juge pas un écran en restant de biais par rapport à lui, cet argument commercial / technique n’est pas valable pour un Tablet PC. En effet lorsque l’on écrit dessus, on se retrouve dans une position analogue à l’écriture sur un bloc notes et ainsi, l’angle d’attaque de la visualisation des informations sur l’écran peut être réellement différent en fonction de la façon dont l’utilisateur écrit, mais aussi de sa fatigue :) !
Par ailleurs un angle de vision, pour un Tablet PC doit normalement être cité pour son mode portrait (vertical) et son mode paysage (horizontal) en fonction de son utilisation ; ces angles de vision sont généralement différents, mais ces deux valeurs sont occultées dans les descriptifs techniques voire pas du tout indiquées …

Le tableau suivant propose les chiffres :
indiqués dans les caractéristiques techniques (affichage normal)
vérifiés lors de l’utilisation de la tablette (en gras)
non connus (?)

Vous pouvez aussi vérifier les qualités d’affichage au cours des essais publiés dans les différents tests matériels du site.

Sans hésiter, le Motion Computing dispose de l’écran, évalué, comme ayant le meilleur angle de vision du marché pour les tablettes pures. Il est intéressant de noter que l’écran est de qualité différente entre la version Celeron M du HP TC1100 et de la version Pentium M.
Généralement, les Tablettes pures ont des écrans de meilleure qualité que les convertibles, un effort particulier étant fait pour la lisibilité en toute circonstance (angle de lecture).

Les futurs écrans OLED, si un jour ils sont intégrés dans ce type de produits, apporteront de vraies améliorations et les différents prototypes offrent des angles de vision totaux. Même à la verticale de l’image, les couleurs restent vives.

Cas particulier des écrans OUTDOOR

Le Tablet PC se positionnant dans des utilisations verticales avec des thématiques métiers particulières, certains modèles doivent proposer des écrans qui soient lisibles en extérieur. C’est tout à fait possible sous forme d’options ou sous forme de modèles spécifiques, mais sur un nombre limité de modèles.
Le tableau suivant récapitule les modèles disposant de ces options.

Ainsi, le Motion Computing M1400VA VA pour View Anywhere, dispose d’un écran Outdoor / Indoor : il s’agit d’une option pour le modèle M1400. L’écran est une technologie Transmissive passive c’est-à-dire optimisée pour une meilleure lecture indoor.
Pour les Fujitsu Siemens Stylistic 502x :
le ST5020 a un écran classique avec un grand angle de vision
le ST5021 a un écran réflectif optimisé pour la vision outdoor, et moins bien en indoor qui plus est a seulement une diagonale de 10,4 pouces
le ST5022 a un écran transmissifoptimisé pour le indoor et qui peut convenir pour le outddor.
Plusieurs technologies sont alors disponibles et encore une fois, les constructeurs ne communiquent pas spécialement sur les technologies utilisées.
transmissif
réflectif
transflectif
La technologie la plus interessante est la technologie transmissive: c’est la seule qui offre une restitution des couleurs assez satisfaisante. La technologie réflective offre une visibilité parfaite en Outdoor mais largement insuffisante en Indoor, les couleurs sont pales et semblent délavées.

Présence d’un lecteur optique

Les avis sont divergents et il n’y a pas de doctrine en la matière si ce n’est celui de l’intégration et du poids : un lecteur optique peut soit :
être intéressant et essentiel s’il est intégré dans la Tablette
inutile dans la majorité des cas et provoque un surpoids non opportun
Chez les constructeurs, comme chez les utilisateurs, le débat fait rage. Et les politiques d’intégrations ou de propositions dans un package d’un lecteur optique sont réellement liées à l’utilisation « programmée » (la cible) de la tablette.

Un lecteur optique alourdit et consomme de l’énergie. Généralement sur une machine taillée pour une utilisation entreprise, il est inutile : un périphérique externe dédié à l’administrateur réseau sera suffisant. Son utilisation est ponctuelle : installation de logiciels par exemple.
Dans une optique Démonstration, la lecture d’un média au cours d’une conférence ou d’une réunion peut être un plus.
Pour un particulier, le lecteur optique semble indispensable, reste à savoir si l’intégration native dans la tablette est la bonne solution.

Le processeur central

La majorité des Tablet PC de seconde génération utilisent des processeurs de type Pentium M. En effet le Pentium M est une petite révolution dans le monde des processeurs mobiles car il allie dans un design très économe en énergie, une faible dissipation en chaleur et une fréquence faible qui pourtant le positionne comme un concurrent plus que valable des processeurs de bureau à des fréquences très élevées.
Pour la majorité des constructeurs, il s’est imposé comme une évidence dans le design des Tablette, tout en mutualisant sur le nom et la forme commerciale de la plateforme Centrino.
Dans nos évaluations, le EZ30 est le seul Tablet PC à ne pas être animé par un processeur Intel mais il a été intégré dans le comparatif, car il est disponible sur la marché et est apparu en même temps que les véritables secondes générations.

Intel a conçu plusieurs modèles de Pentium M, en fonction de la fréquence de fonctionnement, du design thermique de référence, et en conséquence, de l’alimentation nécessaire. On trouve donc les :
Pentium M Ultra Low voltage
Pentium M Low Voltage
Pentium M

En outre, il y a deux générations de Pentium M qui existent :
les Pentium M de génération Banias : gravés en 130 µm, avec 1 Mo de mémoire cache et un bus frontal quadbumped à 400 Mhz
les Pentium M de génération Dothan : gravés en 90 µm avec 2 Mo de mémoire cache et qui existent en deux versions :
– avec un bus frontal à 400 MHz (compatibles chipset i855 et i915)
– avec un bus frontal à 533 MHz (compatibles chipset Sonoma soit i915)
Les Pentium M se caractérisent maintenant par des numéros identifiant leurs références.

Dans un souci d’efficacité, il est préférable :
d’éviter les modèles utilisant des Celeron M : ces derniers n’ont pas les fonctions speedstep et fonctionnent toujours à leur fréquence maximale ; ils ne sont donc pas économes en énergie ; par ailleurs leur mémoire cache est de 512 Ko seulement.
De prendre un Pentium M avec un numéro : ce dernier sera issu des chaînes de fabrication de Dothan qui sera plus économe en énergie, dégagera moins de chaleur
La différence de fréquence du bus frontal n’est pas significative en terme de performances, mais en terme de prix certainement; Attention donc.

La capacité de la batterie d’origine

Le meilleur indicateur de l’autonomie d’un ordinateur portable équipé de Pentium M reste la capacité de la batterie en Watt / heure. En effet l’électronique interne dédiée au CPU étant identique, la consommation globale (outre l’écran et la carte vidéo) peut être corrélée à la capacité de la batterie. Cette capacité s’obtient en multipliant la capacité en Ampère heure de la batterie avec le voltage. Ces deux informations ont difficiles à obtenir et la résultante encore plus …

Néanmoins, certains modèles disposent de batteries haute capacité qui sont optionnelles : c’est le cas du Fujitsu-Siemens Stylistic ST5020, ou du B12(+) qui, via la société Electrovaya, peut avoir une batterie haute capacité de 75 Wh à encombrement équivalent, utilisant la technologie Li-Ion super Polymere propre à Electrovaya

Du côté de la consommation, Les tablettes 10 à 12 pouces consomment a priori de façon identique environ 12 Wh, les tablettes en 14 pouces, environ 16 à 18 Wh. Il suffit de diviser la capacité de la batterie par cette valeur pour avoir l’autonomie généralement mesurée. Les mesures se font en rétro-éclairage minimal et capacités de communication réduites au maximum. Attention donc aux chiffres annoncés qui ne reflètent pas la réalité de l’autonomie.

La carte vidéo

Dans l’état actuel des technologies intégrées sur un ordinateur portable, il est illusoire de disposer d‘une puissance de traitement graphique équivalente à un PC de bureau sur un Tablet PC. Comme les préceptes de légèreté et d’autonomie sont à la base de la conception d’un Tablet PC, la majorité des produits ont des cartes vidéo intégrées au chipset, soit des cartes vidéo à mémoire partagée, peu performantes en 3D mais largement suffisantes en 2D et en haute résolution.

Les modèles se distinguant par des cartes vidéos dédiées sont :
le Toshiba Portégé M200, équipé d’une nVidia GeForce FX 5200 Go avec 32 Mo de mémoire dédiée, la seule carte Direct X 9 native
le HP TC1100 équipé d’une antique nVidia GeForce 4 Go 420 avec 32 Mo de mémoire dédiée.

Ces Tablet PC sont bien évidemment, à la pointe dans tout ce qui est relatif aux calculs ou restitution 3D (architecture par exemple). En revanche, ces cartes vidéo consomment plus d’énergie et chauffent plus …

Les cartes Wireless

« L’ennui naquit un jour de l’uniformité (…) » et l’uniformité est la conséquence de l’harmonisation et d’une utilisation exclusive d’une technologie. Intel a réussi un tour de force en imposant, par sa plateforme Centrino, le tryptique de sa solution mobile :
Le processeur Central Pentium M
Le chipset i855 ou plus récemment le Sonoma soit le i915
et la carte wireless intégrée.
Wireless indique que la plateforme Centrino dispose d’une carte Wifi, généralement multistandard, et que cette carte est identique en termes de caractéristiques, quelque soit l’ordinateur équipé.
Il y a plusieurs cartes Wireless disponibles :
La Intel® PRO/Wireless 2100B, la plus ancienne et que l’on ne trouve plus maintenant, elle supportait uniquement le 802.11 B (11 Mbits /s)
La Intel® PRO/Wireless 2200BG, la plus communément installée dans les portables / Tablet PC Centrino; elle supporte le Wifi 802.11 B / G (jusqu’à 54 MBits/s)
La Intel® PRO/Wireless 2915ABG, la plus récente, supportant le Wifi 802.11 A / B / G, qui n’est pas nécessairement intégrée, la nécessité du A n’étant pas une composante essentielle du marché européen.

Seul le EZ30 ne dispose pas d’un composant Intel, mais Athéros.

Autre caractéristique du marché européen : la majorité des solutions sont livrées avec le Bluetooth intégré (norme 1.1 généralement). La NDEO B12 ne dispose pas du Bluetooth intégré en standard, ni le NEC. Les piles supportées sont soit propriétaires (Toshiba), soit les standards WILDCOM, soit la pile Microsoft introduite avec le Service Pack 2.

Le poids

Cruel dilemme que celui du poids d’une solution Tablette. Comme tous les utilisateurs, on voudrait tous les raffinements intégrés, et bien sûr le poids le plus faible … chose impossible à réaliser (enfin en apparence).
Donc la réflexion de l’achat d’un Tablet PC se pose comme un immense compromis. Une des conséquences du petit cahier des charges que l’on peut rédiger avant l’achat d’une tablette, est le poids de la solution que l’on est susceptible de prendre. Si vous êtes un habitué des PC portables, 3kg c’est bien mais moins c’est mieux; et encore moins que moins, c’est encore plus mieux :)
les discussions sur le forum font état de deux réflexions :
avoir la machine la plus légère possible, quitte à avoir des compromis importants
avoir la machine la plus complète possible, en essayant de faire quelques compromis (lecteur optique) pour le poids.

Voici le tableau des poids approximatifs :

Comme vous pouvez le remarquer, il y en a pour tous les goûts, le haut du pavé étant tenu par le ACER Travelmate C302MXi avec 2,85 Kg, et le plus léger est le NEC Versa Pro VY11 avec seulement 885 grammes sur la balance.

Les accessoires

La force d’une Tablette est de proposer un nombre d’accessoires importants qui permettent de démultiplier les possibilités offertes. Généralement les machines dédiées à l’entreprise ont un catalogue plus conséquent, mais les circuits de distribution sont aussi plus complexes et il est difficle d’avoir ces accessoires;
l’accessoire majeur pour une Tablette pure, reste, à mon avis, la station d’accueil : ces dernières sont généralement bien réfléchies et design, tout en apportant des fonctionnalités importantes : une tablette ainsi utilisée peut se transformer spécifiquement en ordinateur de bureau.

La station d’accueil n’est pas le seul et unique accessoire : on notera les housses design, les lecteurs externes divers, les stylets spécifiques, les claviers Bluetooth, etc etc…
Fujitsu Siemens, Hewlett Packard ont une gamme d’accessoires conséquente pour leurs tablettes respectives.

Ports spécifiques

L’agrément d’une solution mobile est d’offrir le maximum de connectivité; l’utilisation de ports spécifiques multiplient les possibilités de connectivité; On notera par exemple la présence d’un Port SD sur le Toshiba M200 ou le HP TC1100, ou, sur ce dernier, un système BSD peut être installé sur une SD vierge de 64 Mo pour booter dessus et donner un accès instantanné aux informations Outlook présentes sur le disque dur (HP Compaq QuickLook v2.0). Attention, les ports SD ou CF si présents ne sont pas nécessairement I/O, c’est à dire supportant des appareils de communication. Là aussi l’information n’est que rarement relayée dans les fiches techniques des constructeurs.
Nous passerons volontairement sur les ports PCMCIA / USB2, Intrarouge , qui sont assez standard.

D’autres intègrent d’autres spécificités après études spécifiques, suite à des demandes de clients et pérénisent l’intégration. On notera par exemple, les lecteurs d’empreintes digitales (bio-senseurs) intégrés dans le NDEO B12, Le Motion Computing M1400, véritable boite à outils vérouillant fichiers mais aussi applications ou session Windows

Il y a aussi les détecteurs de luminosité ambiante (NDEO B12 encore !) qui offre l’opportunité de régler la lumiosité de la tablette en fonction de la luminosité de la pièce de travail et ainsi d’optimiser l’autonomie de la Tablette.

Enfin D’autres raffinements plus pratiques sont disponibles:
– double microphone avec technologie de suppression des bruits de fond (NDEO B12 et Motion Computing M1400)
– lecteur SmartCard vérouillant l’accès aux données par le biais d’une carte à puce (ACER TravelMate C110 avec Lecteur spécifique, ACER TravelMate C300, Fujitsu Siemens Stylistic ST50x0)
– Puce accéléromêtre qui détecte les mouvements et positionne automatiquement la tablette en mode portrait ou paysage (Toshiba M200)

Comme vous pouvez le remarquer, les ingénieurs rivalisent d’ingéniosité pour typer le potentiel de leur Tablet PC et offrir des possibilités supplémentaires.
Je ne pense pas que ces paramêtres doivent être des inflexions d’achat primaires: ce sont des plus qui offrent du confort d’utilisation dans certains corps de métiers, applications métiers ou thématiques d’utilisation.

Quelques éléments de choix consolidés

La plus grande résolution: Toshiba Portege M200
L’écran Indoor avec le plus grand angle de vision: Motion Computing M1400
La plus vendue : la HP TC1100
Le plus léger: le NEC Versa Pro VY11F/GL-R
Le plus rapide: le HP TC4200 avec le Pentium M 760
Le plus modulaire: le Lifebook T4000 avec sa baie modulaire
Le plus professionnel: le Fujitsu Siemens Stylistic ST5020 , pour sa gamme importante d’accessoires
Le plus d’autonomie: le NDEO B12+ avec sa batterie haute capacité de 75 Wh

Et un tableau récapitulatif


Le tableau global des caractéristiques traitées (cliquez sur l’image pour l’avoir en taille réelle)

En Conclusion

Comme vous avez pu le remarquer tout au long de ce résumé de fonctionnalités, le choix d’un Tablet PC est un parcours du combattant, et un éternel choix de compromis: poids / fonctionnalités … Nous avons, bien entendu, occulté la notion de prix, à la libre appréciaition de l’acheteur qui mettra en oeuvre tous les moyens légaux pour obtenir le matériel de ses rèves au meilleur prix 😉 Reste que je vous invite à: – consulter la gallerie des modèles de TabletPC’Corner pour disposer d’éléments plus complets pour approfondir les caractéristiques d’un modèle. Un moteur comparatif est disponible pour comparer plusieurs modèles point à point – de ne pas hésiter à visiter le site des constructeurs et à téléphoner pour avoir plus d’éléments – de ne pas hésiter à poser des questions sur les forums et plus particulièrment celui de Sorobangeeks: nous nous efforcerons de vous aider, dans la limite de nos possibilités et en toute indépendance, pour vous aider dans votre choix. Comme tous les geeks, j’aime prendre mon temps et choisir la meilleure machine au moment ou j’ai envie d’en changer. Après deux modèles convertiles, je m’oriente vers une Tablette pure … Laquelle ce sera ? vous verrons cela dans une prochaine publication, peut être en commentaire de cet article. Mais pour vous, Quel est votre modèle préféré ou celui qui vous conviendrait le mieux ?

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com