Quelques semaines avec l’Acer Travelmate C113Tci

| 0 Commentaires

Quatrième déclinaison de la gamme C11X, le Tablet PC Acer TravelMate C113TCi impressionne par ses dimensions et par les possibilités qu’il offre. Contrairement aux convertibles concurrents, le constructeur asiatique mise tout sur la portabilité : ne dépassant pas 1.4kg, il rivalise avec les tablettes pures (NDEO B12, Motion Computing M1400/ LE1600)… Pour cela pas de miracle : un écran de seulement 10″ et une externalisation du lecteur optique.

Le design général de l’appareil est très proche de ses aînés. Aussi nous vous invitons à lire les articles sur le C110Tci (Pentium M 900 MHz) et le C111Tci (Pentium M 1.1 Ghz) publiés sur TabletPC’Corner.

{mospagebreak title=Petit et performant}

Petit et performant

A l’extérieur
L’aspect général de l’Acer Travelmate C113TCi est très plaisant : ce mini ordinateur portable est franchement réussi.


Cliquez sur l’image pour une photo plus grande

Une fois ouvert, on se rend compte que le travail ne s’est pas limité à la coque. Le clavier légèrement incurvé est parfaitement fonctionnel : la saisie de texte assez long ne pose aucun problème et seule la position surprenante de certaines touches (notamment la touche « < ") nécessite un petit temps d'adaptation. Plusieurs boutons matériels disposés autour de l'écran et au-dessus du clavier permettent d'accélérer certaines actions.


Cliquez sur l’image pour une photo plus grande

Les ports disponibles sont nombreux : 2 ports USB2, 1 port FireWire, 1 port PCMCIA, 1 port VGA et 1 port dédié aux accessoires Acer (système de réplication). On retrouve également une sortie son et une sortie micro intégrée, le tout au format jack 3.5 mm.


Cliquez sur l’image pour une photo plus grande


Cliquez sur l’image pour une photo plus grande

La résolution XGA de 1024*768 peut sembler peu élevée mais reste tout de même très appréciable sur un écran de 10″. Il faut tout de même reconnaître que celui-ci est le point faible de cet appareil. Si la luminosité est suffisante en intérieur, dès que le soleil se fait fort, la lisibilité est largement moins bonne. De plus, l’angle de vision ne semble pas le meilleur du marché, loin de là : l’écran ne semble pas avoir changé de la conception initiale du produit. La comparaison avec les écrans des ordinateurs portables récents est fatale à l’Acer. La dalle électromagnétique nécessaire à l’utilisation du stylet doit y être pour quelque chose, mais tout de même la concurrence fait beaucoup mieux aujourd’hui !


Cliquez sur l’image pour une photo plus grande

A l’intérieur
Les caractéristiques techniques de l’Acer C113Tci ne semblent pas révolutionner la micro-informatique. Mais il faut relativiser : un appareil plus petit qu’une feuille A4 et pesant moins de 1,4kg ne peut pas rivaliser avec les PC portables dédiés aux jeux vidéos et pesant 4Kg. En tenant compte de ce facteur, le processeur Pentium M à 1,2Ghz parait tout de suite plus intéressant. D’autant que celui-ci est de dernière génération et intègre 2Mo de cache (Classe DOTHAN – Pentium M 753 – gravure en 90 *m et 2048 Ko de mémoire cache, bus frontal à 400 MHz).
La vitesse varie automatiquement en fonction de l’utilisation : si le gain d’autonomie est évident, on aurait apprécié de pouvoir contrôler la fréquence manuellement par le biais d’un utilitaire de gestion de la batterie et de la fréquence du processeur, aussi performant que celui intégré par IBM dans ses ThinkPad ou Toshiba dans ses gammes entreprises de Notebooks, dont le Portege M200.


Cliquez sur l’image pour une photo plus grande

La RAM embarquée est composée de 2 barrettes de 256Mo. Le total semble confortable dnas un usage courant, sachant que les applications en nécessitant beaucoup plus (conception 3D et autres), ne s’accommodent pas d’un écran si petit avec une résolution XGA.

Le disque dur de 80Go semble également large et ne se justifie que par l’absence de lecteur optique intégré. Vous n’hésiterez plus à embarquer des images de CD ou de DVD plutôt que de trimbaler un accessoire encombrant. La vitesse de ce disque ne semble pas le point fort de l’appareil (4200 tours/min). En revanche, le peu de bruit dégagé même en utilisation intensive, fait honneur à la discrétion générale de l’appareil.


Cliquez sur l’image pour une photo plus grande

Question communication, l’appareil fait fort : infra rouge (fast IR), Bluetooth 1.2 et WiFi 802.11g. Le Bluetooth utilise le driver générique de Microsoft et se limite donc à certains profils (série, réseau, etc…) mais fonctionne parfaitement et sans trop consommer.
Le WiFi est d’une efficacité redoutable : la portée du signal semble excellente et les débit obtenus sont parmi les meilleurs. L’activation/désactivation s’effectue par une touche matérielle dédiée. Pour le WiFi il faut tout de même compter plus de 20 secondes : il doit s’agir d’un problème logiciel (faites attention à disposer des derniers drivers Intel pour la carte Intel pro Wireless MiniPCI 2200BG) car s’il est activé automatiquement au démarrage du PC, il semble opérationnel immédiatement.
Attention tout de même car le réseau sans fil reste extrêmement gourmant en énergie. La petite batterie tiendra moins de deux heures avec, et un peu moins de 3 heures sans.


Cliquez sur l’image pour une photo plus grande

Le processeur et le disque dur chauffent un peu, surtout dans le cadre d’une utilisation intensive. Mais l’ACER Travelmate C113TCi conserve un système de refroidissement passif (sans ventilateur) malgré l’augmentation de la fréquence : la tablette est alors très silencieuse dans son fonctionnement. Une utilisation intensive et continue de plusieurs jours (sur alimentation secteur) semble tout à fait réalisable.

{mospagebreak title=Un TabletPC d’appoint}

Un TabletPC d’appoint

Mais la spécificité de cet appareil reste son aspect Tablet PC. L’écran pivote pour transformer le mignon petit portable en une surprenante Tablette. L’épaisseur semble disproportionnée par rapport à la surface utile mais cela est dû à la présence du clavier fixe.


Cliquez sur l’image pour une photo plus grande

L’appareil s’utilise alors avec un gros stylet (sans pile, de technologie Wacom) qui s’insère dans la pochette, ou un petit (nettement moins pratique) de secours caché dans l’écran.


Cliquez sur l’image pour une photo plus grande

Quelques boutons permettent d’accéder à la rotation de l’écran et au gestionnaire de programmes.

Nous ne reviendrons pas sur le système Tablet PC sauf sur un point : la résolution 768*1024 en portrait reste tout de même le minimum pour une utilisation efficace. En dessous l’organisation de l’écran nuit à l’ergonomie. De même la taille de l’écran semble un peu petite. La saisie manuscrite sous Windows Journal n’est pas très pratique car la surface utile est bien inférieure à celle d’une feuille A4. Pour les amateurs de tablette pure, une dalle de 12″ est le minimum. Mais pour une utilisation mixte clavier/tablette, l’ACER C113 semble un excellent compromis.


Cliquez sur l’image pour une photo plus grande


Cliquez sur l’image pour une photo plus grande
{mospagebreak title=En conclusion}

En Conclusion

Si vous recherchez un Ultra-Portable proposant un excellent rapport qualité / prix, des performances honorables, et un clavier très fonctionnel, l’Acer Travelmate C113Tci est fait pour vous. Cerise sur le gâteau, pour le même prix vous disposerez d’un Tablet PC dont la qualité n’a rien à envier à la concurrence. L’écran de 10″ reste le point faible de cet appareil, avec une taille un peu limite pour les notes manuscrites et surtout une luminosité indigne du reste des caractéristiques de ce Tablet PC! Mais pour une utilisation exclusive en intérieur, cela reste très bon. Dommage que ACER ait décidé d’arrêter cette série, si performante et si bien conçue avec une longévité exceptionnelle (La première commercialisation date de Mars 2003 avec l’ACER TravelMate C110TCi)

 

Les Plus:
  • Dimension et poids
  • Clavier de bonne qualité
  • Sacoche de transport fournie
Les Moins:
  • Autonomie un peu légère
  • Ecran peu lumineux

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com