Microsoft SyncToy pour Windows XP

| 0 Commentaires

L’usage d’un Tablet PC, aussi bien en milieu professionnel que personnel, positionne le produit soit comme une machine unique, support des données en déplacement comme à la maison, soit comme machine de travail en déplacement, auquel cas il faut bien entendu disposer des informations nécessaires au travail loin du lieu de stockage et ponctuellement.
Après avoir étudié ensemble l’usage du logiciel Syncback, logiciel très performant de synchronisation de données (fichiers) entre plusieurs ordinateurs, Microsoft nous propose un Powertoy minimaliste mais bien fait qui fait office de logiciel de gestion de la synchronisation des fichiers entre deux ordinateurs. Disponible en version finale depuis la fin Août 2005, ce petit logiciel mérite que nous nous attardions un peu sur ses fonctionnalités.

Un assistant en 4 étapes pour synchroniser 2 répertoires

SyncToy est un logiciel de moins d’1 Mo qui se télécharge gratuitement sur le site de Microsoft dans sa version finale. Vous aurez besoin d’authentifier votre ordinateur Windows XP avec le programme Windows Genuine pour pouvoir le récupérer.
Une fois installé, une icône prend place à la racine du Menu Démarrer.

Le principe de fonctionnement est relativement simple : l’utilisateur paramètre autant de fois qu’il le désire, une instance de synchronisation dont les paramètres minimaux sont :
La source
La cible
Le règles de synchronisation (parmi 5)
C’est bien le principe d’appariement de deux dossiers qui est privilégié : il n’est pas possible de définir dans un profil, plusieurs sources différentes s’agrégeant dans une cible par exemple

Le logiciel permet de gérer autant de profils de synchronisation que l’on désire, reprenant les bases évoquées ci-dessus.
Pour l’exemple, nous allons définir la synchronisation du répertoire contenant les emails d’une station de travail d’un réseau vers le Tablet PC
L’assistant permet de définir :
la Source : dans notre cas il s’agit d’une répertoire sur un disque partagé sur un réseau domestique. Pour Synctoy il s’agit du dossier gauche

la Cible : dans notre cas il s’agit d’une répertoire sur le Tablet PC exécutant le logiciel. Pour Synctoy il s’agit du dossier à droite

La règle de synchronisation : le 3e écran de l’assistant du logiciel propose de paramétrer 5 comportements spécifiques pour les échanges de données entre les deux répertoires définis ; dans cet exemple nous choisirons Synchronisation dont la définition est « Tous les fichiers nouvellement créès ou mis à jour sont copiés dans les deux sens. Les fichiers renommés et supprimés dans un des cotés sont répercutés sur l’autre coté »
Il y a d’autres règles que nous verrons plus tard.

Le dernier écran propose de donner un nom au profil de synchronisation.

Une fois ce premier paramétrage effectué, il est possible de faire une simulation et de synchroniser réellement les deux répertoires.

La synchronisation : options et mise en oeuvre

Une fois un profil défini, vous avez la possibilité de modifier sommairement quelques options, notamment le type de fichiers à inclure dans la synchronisation, indiquer si ce profil est activable avec tous les autres, de sauvegarder fichiers supprimés dans la corbeille, et aussi de consulter les fichiers et sous-répertoires impactés par le profil pour affiner les parties réellement synchronisables manuellement des deux côtés.

La fonction « Preview » permet de lancer une simulation du profil et offre l’opportunité de visualiser les modifications opérées du coté droit et du côté gauche des dossiers. Chaque item relevé peut être désactivé alors, pour affiner la procédure de synchronisation.

Un cadre récapitulatif donne des informations consolidées sur le nombre d’opérations à entreprendre : nombre de suppressions, nombre de fichiers mis à jour, nombre de fichiers supprimés, et nombre de fichiers renommés.


Cliquez sur l’image pour une copie plus grande

Devant le volume d’informations à gérer, un choix de filtrage de cette fenêtre est possible avec le type d’opération à mettre en œuvre sur les fichiers : cela permet très rapidement de cibler certaines suppressions ou mises à jour ou créations. C’est une excellente approche pour mieux contrôler les actions du logiciel.

Pour activer la procédure de synchronisation, il suffit alors de cliquer sur « Run ».
On notera que la vitesse de réalisation est fonction de l’emplacement et de la vitesse du réseau reliant les deux ordinateurs. Néanmoins, il nous a paru que la vitesse de réalisation de la procédure était assez lente, alors que la simulation, elle, semblait rapide

La règle de synchronisation : le 3e écran de l’assistant du logiciel propose de paramétrer 5 comportements spécifiques pour les échanges de données entre les deux répertoires définis ; dans cet exemple nous choisirons Synchronisation dont la définition est « Tous les fichiers nouvellement crées ou mis à jour sont copiés dans les deux sens. Les fichiers renommés et supprimés dans un des cotés sont répercutés sur l’autre coté ». Il y a d’autres règles que nous verrons plus tard.

Détails des procédures de synchronisation

Outre la synchronisation, d’autres options (4) sont au choix dans le 3e écran de l’assistant :
Echo : « Tous les fichiers nouvellement créés ou mis à jour sont copiés dans les deux sens. Les fichiers renommés et supprimés sur la gauche sont répercuttés sur la droite »

Subscribe : « Tous les fichiers mis à jour sur la droite sont copiés sur la gauche uniquement si le fichier existe déjà »

Contribute : « Tous les fichiers nouvellement créés ou mis à jour à gauche sont répercutés à droite. Les fichiers renommés sur la gauche sont répercutés sur la droite, pas de suppression de fichiers »

Combine : « Tous les fichiers nouvellement créés ou mis à jour sont copiés dans les deux sens. Il n’arrive rien aux fichiers supprimés et renommés »

Enfin, il est possible de définir à quelle heure vous désirez qu’une action de synchronisation se réalise ; cette fonction n’est pas directement intégrée dans le logiciel mais il faudra utiliser alors la fonctionnalité des tâches programmées de Windows (Menu Démarrer / Accessoires / outils Systèmes / Tâches Planifiées ) ; à l’aide de l’assistant, et définir alors la ligne de commande suivante pour s’assurer de la réussite de son exécution :

C:\Emplacement\SyncToy.exe -R « Nom du profil »

Le commutateur –R permet d’exécuter SyncToy en mode silencieux, et le nom du profil doit être entre guillemets

En Conclusion

Minimaliste, mais conçu dans l’idée de simplifier les opérations de synchronisation entre deux ordinateurs, SyncToy ne dispose pas de fonctions avancées pour la synchronisation via FTP par exemple et se propose, simplement de synchroniser deux répertoire entre eux. Son point fort est constitué des profils et options de synchronisation qui semblent répondre à des besoins spécifiquement nomades et d’utilisation spécifiques. On regrette que Microsoft n’ait tout de même pas intégré une solution facilitant la synchronisation des données Outlook entre deux postes, solution qui aurait pu être complémentaire au serveur Exchange. A essayer et à adopter si, toutefois, son minimalisme apparent ne vous effraie pas.
Les Plus:
  • Simplicité de la prise en main
  • Efficacité
  • Explications des différents modes de synchronisation
  • Gratuit
Les Moins:
  • Nécessite une machine puissante
  • Ne supprime pas les répertoires
  • Lenteur du moteur de comparaison

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com