Habitat du Nord adopte la mobilité dans la gestion des HLM

| 0 Commentaires

dans ce type de projets, le Tablet PC se démarque largement du PDA par
sa capacité de traitement, largement supérieure
son écran large plus facile à utiliser
la mainteannce , la cration ou la transformation d’applicatifs plus facile: c’est une plateforme WIndows XP classique
un cout de maintenance applicatif et matériel qui rend la solution souvent plus viable qu’un projet PDA…

A lire !

Habitat du Nord adopte la mobilité dans la gestion des HLM

Etat des lieux, calcul des travaux à réaliser, commande des matériaux auprès des fournisseurs… les gestionnaires d’immeubles HLM travaillent sur des Tablet PC lorsqu’ils rendent visite aux locataires. Dans une logique d’efficacité et de rentabilité maximales.

Équipés de Tablet PC et d’imprimantes sans fil, les quinze gestionnaires d’immeubles de l’entreprise sociale pour l’habitat Habitat du Nord arrivent chez les locataires en fin ou début de bail ou encore lors de visites conseil, afin de réaliser les états des lieux. Pour les locataires sortants, la surprise est grande quand le gestionnaire calcule en direct le chiffrage des éventuelles réparations pour que l’appartement puisse accueillir de nouveaux locataires. Proposé par l’éditeur spécialisé Sylogis, le système de gestion embarqué sur les Tablet PC va jusqu’à pondérer le chiffrage en fonction de la vétusté des sols ou des peintures. Reste alors à imprimer et à faire signer l’état des lieux ainsi que les éventuelles promesses de travaux. Plus de 7 000 logements sont concernés.

Pousser très loin la logique de mobilité

« Auparavant, l’état des lieux réalisé sur papier nous imposait un travail important de re-saisie dans le cas de travaux par exemple. De même, les réparations locatives n’étaient pas chiffrées immédiatement. Avec cet outil, le locataire bénéficie d’un état des lieux clair et sans surprises », souligne Sylvain Vigneron (photo), responsable systèmes et réseaux de cet SA HLM désireux de pousser très loin la logique de mobilité et de gagner ainsi en productivité.

Impliquer les locataires

En attendant, d’ici juillet 2006, le système calculera le solde de tout compte en intégrant les charges. C’est d’ores et déjà avec leur Tablet PC que les gestionnaires sélectionnent les matériaux nécessaires à la réalisation des travaux et adressent ensuite les bons de commande aux fournisseurs. Pour assurer le suivi, un extranet fournisseur est en cours de déploiement. Pour le moment, quatre fournisseurs ont accepté de tester cette plate-forme qui trace l’évolution des travaux. « Nous réfléchissons pour voir comment impliquer les locataires dans le processus », avance Sylvain Vigneron. Ces derniers doivent, en effet, attester de la réalisation des travaux par leur signature. « Nos engagements de service portant également sur des rendez-vous à la convenance de nos clients, nous envisageons d’intégrer les aspects liés au respect de ces rendez-vous à notre extranet ».

Les gestionnaires synchronisent leur Tablet PC à chaque fin de journée. Des tests satisfaisants ont été réalisés en liaison GPRS, mais certains immeubles du patrimoine locatif qui comprend plus de 7 000 logements entre Lille et Dunkerque restent encore inaccessibles. L’intérêt d’une communication en temps réel des Tablet PC tient dans le fait que cinq téléconseillers de l’office reçoivent les appels des locataires. En fonction des demandes, le système adresse alors automatiquement des alertes sur le gestionnaire de tâches Outlook, lui aussi embarqué sur les Tablet PC. Aujourd’hui, les gestionnaires doivent se synchroniser avec le système central pour recevoir les alertes en question ou pour consulter l’outil de gestion immobilière.

Liens:

La source primaire de l’information

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com