Interview de La société FSI – Hopital Expo 2006

| 0 Commentaires

Courant Mai 2006, nous avons fait un petit tour à Hopital Expo, une manifestation d'envergure au hall des expositions à Paris qui est la «Semaine Internationale des Professions, Technologies et Services de Santé.

Nous avons rencontré la société FSI (Fichier Sélection Informatique), qui produit un logiciel , WinRest, pour la prise de commandes de repas et la gestion diététique en milieu hospitalier.

Créée en 1946, la société FSI (Fichier Sélection Informatique) s'est spécialisée depuis près de trente ans dans la conception et l'installation de systèmes intégrés de gestion automatisée puis informatisée des repas en établissements de santé. Leader sur le marché avec près de 300 sites installés, FSI est devenue une référence. FSI propose aux établissements un système personnalisé, adapté à chaque cas, souple, modulable et capable d'assurer avec la plus grande fiabilité :

  • La qualité de la gestion de restauration
  • La réduction des coûts
  • Le respect de la prise en charge diététique

Son expérience fait la différence : la richesse et la performance des systèmes proposés sont nées de la multiplicité des cas traités et résolus au fil des années. FSI est le partenaire indispensable de toutes les prestations ciblant la fonction alimentare en établissements de santé.

FSI consacre des efforts importants pour faire évoluer sans cesse ses progiciels, 16 % de son chiffre d'affaires sont dédiés à son service Recherche et Développement. FSI fut pionnier dans de nombreux domaines : 1er système de gestion automatisée des repas, 1ère application de gestion des repas micro informatique, 1er terminal portable, 1ers terminaux à dalle graphique tactile, 1ers terminaux portables sous Windows CE, 1er système interactif de saisie des commandes par TV couleur graphique…

La société FSI édite entre autre le logiciel Winrest, qui est composé de 3 modules au service de la bonne gestion de votre service alimentaire.

  • WINREST module GESTION DES COMMANDES

    Le module GESTION DES COMMANDES gère la commande collective ou individuelle, la chaîne de distribution, le dossier alimentaire des patients et les services alimentaires rapportés (portage, personnels, rationnaires extérieurs…).
    »  description du module

  • WINREST module GESTION NUTRITIONNELLE

    Le module GESTION NUTRITIONNELLE vous permet de gérer le dossier diététique et nutritionnel de vos patients. Les calculs d'enquêtes nutritionnelles, le suivi d'ingesta, le suivi de constantes…
    »  description du module

  • WINREST module GESTION DE PRODUCTION

    Le module GESTION DE PRODUCTION gère l'ensemble des processus d'approvisionnement, de stockage, de mise en oeuvre et de suivi de la production de denrées alimentaires en collectivité.
    »  description du module

 Monsieur GERBAULT, responsable commercial, a bien voulu répondre à quelques questions sur leur vision de l'outil Tablet PC

 

 

 

 

{mospagebreak title=Interview de la société FSI}

L'interview de la société FSI

 

TabletPC'Corner : Bonjour Monsieur GERBAULT

FSI : Bonjour Monsieur TORRES

 

 

TPC : Pourriez-vous nous présenter rapidement la société FSI et son historique

FSI : Nous sommes  la plus ancienne société spécialisée dans la gestion automatisée puis informatisée de la fonction alimentaire dans les hôpitaux et cliniques; au début de la société dans les années 70 nous travaillions avec des cartes perforées puis des cartes marquées et dans les années 75 / 80 à la demande de nos clients, nous avons adapté nos systèmes à la première micro-informatique, en Prolog, etc … En 1991, nous avons décidé de passer en mode client Serveur sous Windows. C'était un peu révolutionnaire pour l'époque, pour nos concurrents notamment. La sortie de Windows Serveur a été un déclencheur et une confirmation dans nos choix.

Depuis le début nous avons une thématique métier très forte dans la mobilité et dans ce qui peut s'apparenter à de la Tablette. Nos premiers terminaux portables ont été des PSION ! En 1992, nous avons commencé à travailler sur des terminaux portables tactiles de marque EPSON, puis assez rapidement en 1994 on a eu des solutions Wifi (enfin le Pré-Wifi) sur des tablettes de marque Fujitsu (Hôpital Saint Louis, hôpital de Blois aussi). Durant de nombreuses années nous avons continué avec ce matériel et les extensions Pen Computing des différents Windows tandis qu'en 2002 le Tablet PC a été officialisé : il nous a permis une standardisation convaincante et pertinente des fonctions Tablettes.

Actuellement nous travaillons beaucoup avec la société Motion Computing.

 

 

TPC : Je vois d'ailleurs que là vous avez un Modèle LS800 ; vos applications sont adaptées à sa taille d'écran ?

 

FSI : En fait il y a plusieurs choses par rapport à l'applicatif que nous pouvons déployer. D'une part ce dernier peut être utilisé par de nombreuses personnes à différents niveaux ; par exemple des aides soignants , des aides hôteliers, soit des personnes pour qui l'informatique ou tout du moins l'outil doit remplir une fonction et doit se circonscrire à cela de façon efficace et sans efforts.

Il faut donc des outils assez maniables, qui ne prennent pas beaucoup de place, peu lourds, mais qui fassent beaucoup de choses et qui soient lisibles.  Dans le marché, soit c'est petit et peu lisible, soit c'est lisible mais c'est gros et assez lourd. Il est vrai que le format de la Motion Computing LS800 est un peu entre les deux. Il est alors facile d'argumenter l'intérêt de l'outil en montrant qu'il remplace tous leurs classeurs, fiches, dans un format facilement transportable et moins lourds.

Par ailleurs le produit n'est pas si cher que cela, comparativement à un terminal durci Windows CE (NDLR : 2000 Euros). Dans les deux cas, l'application fonctionne de la même manière car nous l'avons optimisée pour du 800 x 600.

Potentiellement pour les gestionnaires tels que les diététiciens ou des responsables de restauration, des personnes qui vont utiliser des tableaux de bord, nous avons plus besoin d'écrans avec un peu plus de résolution et c'est vrai que des applications tierces peuvent être utilisées (Exchange / Notes – Bureautique). Un format un peu plus grand s'impose alors.

 

 

 

 

TPC : donc vous, en gamme de matériel Tablet PC proposé, vous avez donc les deux Motion Computing ?

FSI : Bien sûr. Et typiquement utilisée en View Anywhere de préférence. Nous les utilisons beaucoup en mode client serveur avec le client léger WEB. Notre applicatif, du fait de notre expérience et de notre métier, est décliné en plusieurs versions : client lourd pour PC Windows, client lourd pour terminal Windows CE , client léger (via navigateur Internet) et client léger via Citrix / TSE. Et d'ailleurs toutes les solutions sont déployables de la même façon sur le même site, utilisables en fonction des intervenants et leur domaine d'activité.

Attention toutefois, la version intranet  est réservée à un seul module fonctionnel : c'est notre analyse par rapport à notre activité et la conception de tous les modules dans ce format ne se justifie pas. Certains traitements lourds ne peuvent être lancés qu'à partir des clients lourds, sinon tout le reste est utilisable avec du client léger.

Historiquement la tablette a beaucoup été utilisée en mode client serveur lourd, puis en mode client léger. Actuellement, le marché s'oriente vers du client web, pour des évidentes facilités de maintenance, déploiement de mises à jour.

 

 

 

 

TPC : Quand on déploie une solutions tablette chez FSI, on est sur un seul site ou sur plusieurs sites ?

FSI : Généralement on est sur des solutions multi sites. Un CHU c'est 5/6 hôpitaux. Exemple sur Cannes, vous avez plusieurs hôpitaux : celui de Cannes, celui de Grasses, celui d'Antibes, celui de Juan-les-pins et tout cela correspond bien à une seule entité hospitalière. Par ailleurs, sur une même ville, vous pouvez avoir plusieurs unités, fonctionnant donc sur une seule base de données.

Jusqu'à présent ce qui nous a le plus gêné c'était l'infrastructure technique : les hôpitaux ne sont pas généralement  bien équipés ; que ce soit en liaison de sites ou en zones de couverture pour leurs réseaux, des parties entières sont généralement peu ou pas couvertes ; c'est donc gênant. Nous sommes intimement tributaires de ces infrastructures que nous ne maîtrisons pas. Il existe encore d'ailleurs une certaine réticence à l'intégration des nouvelles technologies dans le milieu hospitalier, mais ce sentiment s'estompe peu à peu.

 

 

 

 

TPC : Le marché de la tablette ou des devices que vous êtes susceptibles d'utiliser  est en pleine mouvance ; que pensez-vous des UMPC ?

FSI : Les UMPC sont un matériel qui, dans notre approche, correspond ni plus ni moins qu'à çà (la Motion Computing LS800). Rien de plus. En fait nous le concevons plus non pas comme une plateforme différente mais comme un format strict. Et donc l'UMPC existe déjà via ce matériel. Ce n'est donc pas une révolution pour nous. En fait nous croyons beaucoup à ce format-là ; le personnel utilisant ce matériel sollicite beaucoup la machine, il faut donc quelque chose d'assez robuste, de réactif.

Un autre problème que nous rencontrons est l'équipement en matériel ; les hôpitaux pensent qu'équiper un service d'une machine peut s'avérer suffisant pour faire utiliser un outil de gestion, ; ce qui est faux. Il faut équiper un maximum de personnes.

 

 

 

 

TPC : Il est vrai que l'intérêt est que chaque intervenant t de la chaîne dispose de l'outil pour avoir, selon ses accès, toutes les informations à la bonne réalisation de son métier, mais les coûts restent élevés. D'ailleurs dans vos propositions, faites-vous des solutions packagées ?

FSI : En effet,, quelque soit le type de terminal, nous avons la possibilité de faire une offre packagée avec du matériel sur lequel nous pouvons répondre d'un déploiement et d'une utilisation. Pour la tablette, nous proposons les deux Motion Computing, mais aussi d'autres matériels Tablet PC. Cela dépend beaucoup des besoins du client.

 

 

 

 

TPC : Comment cela se passe pour le client ?

FSI : Soit le site veut s'équiper  et nous réalisons une étude complète en montrant le fonctionnement en réel au travers différents matériels ; soit le client est déjà équipé et veut soit faire évoluer la solution dans des composantes logicielles et ou matérielles, ou bien veut modifier son mode de fonctionnement ; dans ce cas nous proposons de nouvelles installations, des phases de tests : le matériel est déployable instantanément et immédiatement opérationnel.

 

 

 

 

TPC : Votre application est optimisée Tablet PC ?

FSI : En fait, un gros travail de réflexion a été mené en amont au début des terminaux portables de type tablette pour la rendre non tributaire d'une  souris et d'un clavier ; nous avons donc réfléchi la restitution des informations mais aussi la saisie par rapport à l'utilisation d'un stylet ;  Pour le Tablet PC, nous avons repris les formulaires et en conséquence, on s'est rendu compte qu'il fallait rajouter quelques boutons d'accès à certaines fonctions mais pas grand-chose. Les clients lourds étant développés selon les normes Windows, il n'y a eu aucune difficulté d'adaptation au Tablet PC. Pour nous le système Tablet PC est dans la continuité de ce que nous connaissions avec les anciennes tablettes et les systèmes Windows avec extensions Pen Computing (fonctionnement avec stylet) et le gros du travail avait déjà été fait. Par exemple le clic droit a toujours été contraignant à gérer sur les tablettes à stylet passif (écrans strictement tactiles) ; c'est maintenant beaucoup mieux d'un point de vue ergonomique avec Tablet PC et les écrans électromagnétiques.

 

 

 

 

TPC : Vous préférez donc les écrans électromagnétiques ?

FSI :  En fait ce qui nous gêne c'est l'obligation d'utiliser un stylet, mais globalement le confort d'utilisation et  l'ergonomie sont supérieures. Le danger que l'on voyait était le risque de perte du stylet qui condamne son utilisation ; mais en déploiement on s'est rendu compte finalement que le taux de perte du stylet était très faible (le stylet est attaché à la tablette par un fil) donc aucune difficulté au final. Tout se pert et tout se vole ; ne pas choisir un matériel à cause du risque de perte du stylet est une erreur, et d'autant plus qu'il convient parfaitement à une utilisation. L'intérêt d'un tel matériel est aussi la responsabilisation de l'utilisateur.

 

 

 

 

TPC : La solidité de la machine est-elle importante ?

FSI : Oui énormément sur le fonctionnement sur du long terme. Nous sommes très satisfait de la Motion Computing sur de la tablette non renforcé. Si nous voulons du matériel durci, nous avons essayé Panasonic qui répond aussi parfaitement aux contraintes (Le Panasonic Toughthout CF-18). Mais le surcout de la machine est important ; parfois il peut se justifier dans certains aspects très spécifiques ; mais dans une majorité des conditions d'utilisations de l'outil par rapport à notre métier, (au pied du lit du patient) ce n'est pas le cas ;

 

 

 

 

TPC : Quel est votre marché ?

FSI : Actuellement nous sommes essentiellement en France et implanté en Belgique, Italie, Suisse (tous les hôpitaux de Genève). Les Etats-Unis / Canada nous intéressent mais il  faut un très gros budget pour réussir à créer une antenne et se déployer ; donc pour le moment c'est en attente, mais notre objectif est de nous développer à l'international, d'autant plus que l'on sent actuellement le marché réagir.

 

 

 

 

TPC : Le format de la Motion Computing LS800 vous plait particulièrement …

FSI : En effet, comme je vous le disais initialement, elle est l'incarnation du besoin mobile : peu de place, une excellente plateforme suffisamment puissante pour consulter, saisir des notes (3 / 4 pages maximum), bref un format vraiment idéal et quelque soit son mode d'utilisation (portrait / paysage).

La seule contrainte reste l'autonomie qui nous parait un peu faible avec la batterie standard (2600 Mah) ; mais la batterie haute capacité est justement disponible (5200 mAh) amenant l'utilisation à 5 / 6 Heures environ tout en ne prenant pas trop de poids ni de taille. Il nous faut potentiellement 3h30 / 4h d'autonomie réelle avec options de communications activées, donc l'utilisation d'une batterie haute capacité est  importante dans notre cœur de métier. En mode offline / désynchronisé, il nous faut 10 heures d'autonomie mais sans Wifi. Là par contre par exemple pour du portage à domicile, mais il faut donc une charge sur le véhicule.

Ce qu'il nous faut c'est un démarrage rapide, mais c'est inhérent à Windows, une disponibilité facile, une autonomie satisfaisante (4 heures), une identification aisée et là encore l'utilisation d'une solution biométrique  c'est bluffant d'efficacité et de simplicité, et la portabilité, et la solidité.

 

 

 

 

TPC : Comment améliorez-vous la solidité d'une telle Tablette ?

FSI : typiquement nous l'utilisons équipée d'une sacoche renforcée et dans ce cas d'une Protectis v2 de Mobilis. Elle protège efficacement la tablette et offre de nombreux renforts et protections encas de chute de la tablette par exemple. Elle reste assez petite, et dispose d'éléments de protection spécifiques pour l'écran.

 

 

 

 

TPC : Je vous remercie du temps que vous avez pu nous accorder pour présenter votre vision de la Tablette dans votre métier

FSI :  C'est moi qui vous remercie avec plaisir !

 

 

FSI – Fichier Selection Informatique
19, rue de l'université
93160 NOISY LE GRAND
http://www.fsinet.fr

 

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com