L’irresistible ascension de Motion Computing

| 0 Commentaires

L’histoire de la micro-informatique se conjugue à une échelle de temps bien rapide et fourmille de succès stories bien particulières. Le monde du Tablet PC n’échappe pas aux influences globales de cet écosystème et le microclimat de ce domaine bien particulier est favorable à certaines idées et certaines réalisations. Car finalement, il fallait un courage bien affirmé et avoir une certaine vision véritabelement prospective pour se lancer en 2001, soit quelques mois avant l’annonce de Microsoft du système Tablet PC (7 Novembre 2002), dans la réalisation d’outils nomades de type Tablettes.

Le marché était déjà bien circonscrit, et très diparate par le manque de standardisation. Tout et n’importe quoi était de la tablette et le manque évident de standard laissait alors libre court à différents outils qui pouvaient être développés spécifiquement pour un marché. On trouvait de la tablette Windows CE, du Windows 2000, du Windows Embedded, du Webpad …

Qui aurait parié alors pour une société texane, nommée Motion Computing, même si elle était constituée par des anciens de Dell, Apple, entre autre … Pourtant, courant 2004, lorsque Motion Computing est arrivé sur le marché Français, j’en avais bien rigolé … Le communiqué de presse de création de la structure France et la commercialisation de la M1400, dernière évolution de la première génération de Tablette du constructeur texan était très américain dans le fond. Je vous le résume en quelques mots “On arrive, on est les meilleurs et on va casser la barraque (…) “. Le Coq français aurait’il été adopté au Texas ?

Mouarfff, bien joli tout çà mais fournissez moi votre Tablette et on en reparlera que je leur avais dit. Chose dite chose faite et je découvrais alors ce produit finalement très bien conçu et temoin sensible d’une recherche probante sur la MOBILITE. Finalement, pour une société créée en 2001, le produit était prometteur sans avoir une paternité de 23 générations de tablettes telles qu’aime le rapeller Fujitsu Siemens.

Les futurs produits ne m’ont jamais déçu: la LE1600, puis l’OVNI LS800 (tablette sexy qui ne laisse personne indifférent), et la LE1600TS ont concrétisé l’approche mobile de Motion Computing et stigmatisé les diverses innovations techniques apportés à leur produits. Outre les composants techniques parfois inégalés (Speak Anywhere à triple microphones du LE1600, technologie View Anywhere, capteur biométrique qui fait aussi office de molette de souris, capteur de luminosité, …), le design s’est amélioré pour des produits qui sont devenus élégants, et aussi performants ! Quasiment 24 mois près la sortie officielle du LE1600, on cherche toujours une tablette qui matériellement arrive à l’égaler.

Le Motion Computing c5 marque certainement tout le savoir faire, combiné au cahier des charges de Intel, et toute la créativité des bureaux de R&D du Constructeur Texan. La recherche optimale de l’efficacité en mobilité transpire du produit, tout en étant adapté à une thématique métier spéciale qu’est celle du milieu hospitalier. Si la recherche de l’optimisation de produits pour les marchés verticaux a toujours été le cheval de bataille de Motion Computing (le LE1600TS en est un exemple probant), ce nouveau produit signe là peut-être, le début d’une offensive majeure pour toutes les professions ayant besoin d’un produit résistant, portable et communiquant. je pense bien évidemment au marché de la logistique qui ne pourrait trouver comme défaut à ce c5 que sa robe blanche, peut être trop voyante et peut être sallissante.

Les entreprises et les clients en sont la preuve: Motion Computing est leader mondial des vente de Tablet PC Slate, et en concurrence directe avec Fujitsu Siemens, qui malgré ses toutes ses générations de produits, a une tendance à se conforter dans le design de sa Stylistic, qui n’a guere évolué depuis la ST4100 Series soit maintenant … 5 ans …

Motion Computing fait de l'excellent matériel, d'excellents Tablet PC slate (vous remarquerez pas un modèle à clavier tout de même) et on s'attend un de ces jours, à ce que le Texan investisse le marché pseudo-grandpublic en lieu et place de leurs actuels travaux sur le marché vertical. Mais en ont'ils les moyens ???

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com