Microsoft Surface et Tablet PC: appréciation de l’avenir des technologies tactiles

| 0 Commentaires

Depuis de nombreuses années et Windows 3.1, Microsoft est attaché aux fonctions tactile sdans Windows: chaque version de WIndows a disposé de son composant "Pen Services" sensé apporter des compléments dans l’usage d’ordinateurs sans claviers. il a fallu attendre l’avènement de Tablet PC, basé sur Windows XP Pro SP1, pour que la standardisation du système permette de mettre en oeuvre un large processus d’adoption des interfaces tactiles et de l’encre électronique. La mise en plmace d’une équipe spécifique, la Tablet PC team, pour intégrer les composants de l’encre numérique au sein de Windows (passage de la R&D de Microsoft Research Cambridge dans le système par API et dans le langage .NET) apoussé encore plus fort le mouvement et assuré un maintient et un décollage, bon gré / mal gré les ventes largement en deça des prévisions.

Pourtant, le système et les technologies tactiles suscitant l’intérêt dans un monde informatique à la recherche de nouvelles applications et de nouvelles interfaces plus intuitives, pour que ces technologies puissent dépasser le cadre de l’informatique domestique, de nombreux travaux ont investit le technologies tactiles Multitouch, ou en fait ce n’est plus un stylet ou un doigt qui interagit avec les objets du système mais plusieurs doigts (Multi = plusieurs).

Rapidement en fait, Microsoft a racheté à Interaction Research la technologie MultiTouch de Jefferson Han. D’un point de vue technique et fonctionnel, cette technologie ne peut pas être comparée au MultiTouch LCD proposé par Apple (sur les iPhone pour le moment). La technologie d’Apple est par ailleurs protégée par un nombre importants de brevets et fait l’objet d’une R&D spécifique et différente de Microsoft Surface ( http://www.microsoft.com/surface ). (il semblerait que celle de l’iphone soit liée à la superposition de deux couches tactiles indépendantes ce qui en ferait une fonction bi-touch (à vérifier néanmoins)

Techniquement, la solution Microsoft est une surface rétro-projetée (d’où la nécessité de le mettre dans un caisson assez profond ou haut), avec des caméras pour repérer les objets ou les doigts posés sur la surface. Sur la vidéo de présentation sur le site de Microsoft Surface, il est marqué « Raw camera output is overlayed on surface », d’où la raison pour laquelle l’intensité de la luminosité qui se trouve à l’arrière de la dalle est plus intense dès que l’action de l’utilisateur induit plus de luminosité sur la surface. D’ailleurs, en regardant de plus près, on remarque un léger retard de l’image par rapport au mouvement des doigts, assez désagréable pour l’expérience utilisateur. De plus, la précision d’un doigt, par exemple dessiner avec précision n’est guère envisageable dans la solution Microsoft. La démonstration fait par Bill Gates avec une sorte de Paint brush est tout à fait caractéristique.

L’apparition de la technologie Multitouch dans l’informatique mobile traditionnelle, si elle est promue par Microsoft, pourrait ressembler à ce que nous pouvons voir sur cette vidéo et toujoursd basée sur le même système: des caméras analysent la position des doiggs de la main pour traduire en très léger différé l’action de cette dernière sur l’écran

la source: http://www.istartedsomething.com/20070620/msr-multi-touch-laptop/

Quel avenir donc pour les interfaces Multitouch sous Windows et dans l’informatique mobile ?

une chose est sure, la progression et les beosins ou totu du moins le potentiel de l’intéraction de l’utilisateur avec l’iHM de son PC va devoir améliorere la conception matérielle et technique des interfaces Multitouch; dnas c e cadre les brevets et les efforts de Apple, mais aussi les travaux de Microsoft sont autant de puistes à investiguer pour disposer d’une solution technbique, viable dans le temps et fiable en terme d’utilisation

Néanmoins il va aussi falloir repenser les interfaces et les outils employés pour utiliser à bon escient cette technologie si elle doit être déployée. Lorsque l’on voit la difficulté de la mise à disposition d’application utilisant l’encre numérique, on est en droit de penser que la révolution risque d’être difficile à mettre en oeuvre, sauf si les outils sont diffusés au plus grand nombre et à un prix raisonnable. C’est d’ailleurs ce qu’il manque encore au Tablet PC ?

 

Informations complémentaires

  • Jefferson Y.  Han a depuis créé une société appelée Perceptive Pixel pour développer et adapter au marché les systèmes Multitouch à l’industrie: http://www.perceptivepixel.com/

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com