Taxinomie des ardoises numériques – 2007

| 0 Commentaires

Cet article est une refonte d’un article publié en 2003/2004 remis à jour avec quelques informations. 

Les annonces fusent, les descriptifs s’amoncellent, mais pour l’utilisateur qui recherche un produit particulier, il est parfois difficile de savoir ce qui est juste et finalement de retrouver véritablement les fonctionnalités qu’il recherche. C’est notamment le cas avec les Tablet PC… Quel fantastique argument commercial d’affirmer que son produit est un Tablet PC alors que finalement ce n’en est pas un, et l’acheteur fier de sa trouvaille peut se trouver lésé, peut être pas techniquement, mais en terme d’utilisation, car il ne dispose pas des spécificités du système Tablet PC. Bref C’est un peu l’histoire du Canada Dry.

Nous vous proposons donc aujourd’hui un lexique historique. Il se propose de spécifier précisément ce qu’est un Tablet PC des autres plateformes portables disponibles sur le marché. Alors vous verrez, l’exercice est difficile, tant les frontières sont floues, à la fois dépendantes du hardware, mais aussi du système d’exploitation intégré dans le produit, et en partie de l’utilisation du produit.

Ce lexique a par ailleurs été intégré dans la FAQ sous la forme de fiches uniques

Qu’est ce qu’une Internet Appliance?

L’Internet Appliance est le niveau le plus bas du lexique. Dans un sens très général, c’est un produit simple qui permet d’accéder à Internet. La notion inclut un aspect d’accessibilité de l’outil: avec une très légère formation, un utilisateur de base est tout de suite fonctionnel avec une Internet Appliance. Le prix du produit doit être faible, et les fonctionnalités du produit doivent être limitées: l’ouverture vers Internet est la seule possibilité de la machine. Vous comprendrez que l’on se rapproche ici presque d’une solution de type Minitel mais pour Internet: le système d’exploitation n’est pas accessible, et la technologie d’affichage est bas de gamme.

Les produits de ce type ne sont maintenant plus légion, on peut néanmoins citer comme source de ce concept le network computer, promu dans les années 1995 mais tué dans l’oeuf. Les produits proches de ce concept ont néanmoins existé: Le Sony eVilla, 3Com Audrey, Gateway TouchPad … Il faut être clair, ces produits à une durée de vie très courte faisaient la balance entre le faible coût et les faibles fonctionnalités. Ces produits ne décolleront jamais.

Le Sony eVilla 

Le 3Com Audrey

Le Gateway touchpad 
 

Qu’est ce qu’un Thin Client ?

Un thin client est un terminal, typiquement représenté par un écran et un clavier le tout regroupé dans une boite. Le principe est simple : fournir un support physique à l’entrée de données et à l’affichage des informations. Les ou l’application cible ne fonctionne pas sur le client mais fonctionne uniquement sur le serveur. Le Thin Client dispose d’un OS fruste (embedded OS) qui permette la connexion au serveur, et l’intéraction avec le clavier et l’écran.

Hors du contexte Unix, deux protocoles sont disponibles pour faire fonctionner ces Thin Client :

  • le protocole ICA (Independent Computing Architecture) de Citrix,
  • le RDP (Remote Display Protocol) de Microsoft.

Les Thin clients existent pour des raisons de coûts de maintenance et d’achats: c’est beaucoup moins cher qu’un PC et potentiellement plus fiable et plus “durable”, par ailleurs ils ne disposent d’aucunes données embarquées. Les Thin Client les plus célèbres restent le Zenith CruisePad, mais desservi par un système propriétaire. Actuellement, la majorité de ces clients ne sont pas des solutions portables: ils utilisent des réseaux câblés et équipent des solutions industrielles ou des organisations spécifiques (machines outils). On peut citer par exemple les caisses de saisies dans un supermarché ou dans une cafeteria. Le Thin Client proprement dit est en régression, replacé par les Tablettes CE, les Webpads, ou les Pen Tablets. Mais certaines solutions nomades agrémentées d’une carte de communication EDGE / 3G / 3G+ sont aussi disponibles.

Le Zenith CruisePAD

 

Qu’est ce qu’un Webpad ?

Le Webpad est très simplement un thin client spécialement conçu pour l’Internet. Le système d’exploitation est un navigateur Internet. Par définition, un WEBPAD est portable, et doit généralement inclure les possibilités d’une connexion Wireless. Les systèmes d’exploitations généralement utilisées dans les WEBPAD sont Windows CE, Linux Embedded, QNX.

L’intérêt d’un Webpad est certainement sa polyvalence et donc sa possibilité de se fonder dans les concepts évoqués ci dessus: il peut être tout à tout une Internet Appliance portable (à la maison par exemple), il peut être un Thin Client dans l’entreprise pour un accès au réseau de l’entreprise, ou il peut être une Tablette Windows CE, qui fait fonctionner des applications spécifiquement développées pour.

Le Geode WebPAD SP3GX01

 

Qu’est ce qu’une Tablette Windows CE

Après avoir décrit les concepts précédents, il est parfois difficile de trouver une définition précise d’un concept qui peut en regrouper plusieurs. Une tablette Windows CE ou « CE Tablet » peut être appréciée comme un webpad auquel a été rajouté de la mémoire flash additionnelle incluant un plus grand nombre d’applications que le simple navigateur Internet : l’intégralité du système d’exploitation Windows CE est alors disponible et capable de faire fonctionner des applications spécialement développées pour lui.

Ce concept dispose d’améliorations substantielles qui lui permettent d’accéder à des marchés cibles très particuliers (exemple : I/O Ports, connexions wireless ou aspect renforcés pour des travaux en conditions extrêmes). Le produit de Siemens, le SIMpad SL4, testé ici (premier test publié sur TabletPC’Corner), est typiquement une tablette Windows CE.

Le Siemens SIMpad SL4

 

Qu’est ce qu’un Pen Tablet ?

Jusqu’à présent, tous les produits et concepts que nous avons traités utilisent des systèmes d’exploitations embarqués, ou tout du moins conçus pour une utilisation nomade.

Le Pen Tablet se différentie d’un point de vue matériel mais aussi logiciel pour être un PC quasiment complet, et donc utilisant un système d’exploitation de pc de bureau, Windows (9x, NT, 2000 ou XP). Un Pen Tablet utilise généralement une dalle tactile ou électromagnétique pour intéragir avec le Système.

Les Pen Tablets sont légions. Enfin peut être des dinosaures de l’informatique : Windows depuis sa version 3.1 dispose d’extensions « Pen Tablet » qui ont permi de concevoir des matériels Pen Tablet avec des applications verticales dans des marchés niches. La société Fujitsu est d’ailleurs une des seules sociétés à toujours avoir conçu ce type de matériel depuis de nombreuses années, comme la société IBM par exemple.

Actuellement, il y a de nombreux Pen Tablets, qui se font appeler à tord ou plutôt par dérive commerciale, Tablet PC (exemple du G-FORCE 850).

  • Exemple 1 :
    • Les Produits Fujitsu Stylistic ST4100 équipés de Windows 2000 sont des Pen tablet
    • Les produits Fujitsu Stylistic ST4100 équipés de Windows XP Tablet PC Edition sont des Tablet PC
  • Exemple 2 :
    • Les ardoises électroniques de la société INNOLABS, les EVITA, qui ne disposent pas de licences de Microsoft Tablet PC sont des Pen Tablet, bien que pratiquement en accord avec les specs de Tablet PC. D’ailleurs la société les nomme des « FlatPC » (appellation spécifique).
    • Les produits de la même société avec Tablet PC édition installé peuvent prétendre à l’appellation Tablet PC.

Le Evita 2000P sans Tablet PC edition

 

Qu’est ce qu’un Tablet PC ?

Un Tablet PC est un Pen Tablet (une ardoise électronique de type PC Windows équipée, entre autre, d’un dispositif de pointage électromagnétique ou tactile sur ou sous l’écran) qui suit les recommandations techniques de Microsoft pour les spécifications de la plateforme Tablet PC et qui dispose de la licence d’exploitation Tablet PC. Microsoft Tablet PC est un sur-ensemble de Microsoft Windows XP et un composant intégré nativemlent dans Windows Vista.

La liste des recommandations matérielles de Tablet PC éditée à la première publication du système Tablet PC soit le 7 Novembre 2002 est assez frustre:

  • Utiliser obligatoirement un digitaliseur actif (cad électromagnétique) plutôt qu’une dalle tactile.
  • Le BIOS doit être “legacy-free” c’est à dire ne pas prendre en charge ni les ports Series, ni les ports parallèles ou PS2 
  • La rotation de l’écran (son changement d’orientation) doit se faire sans redemarrer la tablette
  • La fonction résume doit permettre d’arriver sur un matériel et un système fonctionne en 2 secondes
  • Le produit doit pouvoir supporter une mise en veille de plus de 72 heures (batterie pleine au début)
  • Mise en hibernation automatique lors d’alertes batteries
  • Supporter la désinsertion à chaud d’un dock, ainsi que la réinsertion

En Aout 2004, Microosft publie le Service pack 2 pour Windows XP qui inclus les composants Tablet PC revus: le sous ensemble Tablet PC avait alors pour nom de code LoneStar.  

Ce n’est qu’en Septembre 2005, lors de la PDC 2005, que Microsoft mets à jour les spécifications d’attribtion de la licence Tablet PC d’une part (l’écran tactile est supporté) et d’autre part les règles d’accès du système et son prix OEM car maintenant le système n’est pas accessible qu’aux ODM (fabriquants spécifiques de matériel Tablet PC)

Avec Windows Vista, et le support natif des écrans tactiles et électromagnétique, les conditions de certification du matériel tablet PC disparaissent au profit de composants nativement intégrés dans le système et tenant compte du hardawre installé (écran tactile et/ou électromagnétique) permettant d’activer la gestion de l’encre numérique dans le système.

L’encre électronique et les fonctions Tablet PC sont donc accessibles à toutes les versions de Windows Vista  pour l’entreprise (Pro / Business / Entreprise / Ultimate ou Intégrale) et à la version Premium familiale ou Home premium de la branche grand public de Windows Vista)

Peut prétendre à l’appellation Tablet PC, partout ou la marque est déposée, un appareil électronique qui suit les recommandations de Microsoft ET qui dispose de la licence OEM d’utilisation du Système d’exploitation Tablet PC

Le Tablet PC Compaq/HP TC1000

Le Tablet PC ACER Travelmate C100 Series

 

Qu’est ce qu’un "Smart Display"?

le concept Smart Display (nom de code MIRA) a été conçu par Microsoft lui même, on pourrait dire que c’est l’art de faire du neuf avec du vieux, ou encore l’art de se créer un marché et de multiplier les produits …

Néanmoins, il rentre dans l’idée que l’on peut se faire de la maison numérique: Un PC Windows comme concentrateur de documents et de connexion, et plusieurs appareils électronqiues portatifs pour se connecter à ces ressources (PocketPC, TabletPC – potentiellement -, et Smart Display).

Le Smart Display est un mélange entre une Tablette Windows CE et un Think Client. Un Smart Display est une tablette Windows CE ou le système est caché et ou il n’est pas possible de l’utiliser de manière autonome c’est à dire sans un PC: le Smart Display permet l’affichage déporté de l’écran d’un PC Windows XP professionnel par le biais d’une connexion Wireless sur cette tablette tactile. Ce qui apparement se lance automatiquement au démarrage de la tablette graphique c’est un invité permettant de se connecter aux comptes utilisateurs du PC (c’est le client RDP pour Windows CE).
En outre, cette tablette fonctionne par le bais d’un réseau Wifi avec le PC, mais il est possible que la tablette se transforme en écran pour le PC lorsque cette dernière est posé sur son socle et donc connectée directement sur le PC

le Smartdisplay a été arrété par Microsoft au cours de l’année 2003.

Le SmartDisplay de Viewsonic (AirPanel V150)

Le SmartDisplay de Philips

 

Qu’est ce qu’un Origami ?

Lors du CES 2006, Microsoft a lancé le concept Origami, qui correspond à un Tablet PC de petite taille et normalement exclusivement réservé au grand public. (ce qui se révèle être faux à posteriori). Cela constitue, en gros, à des prérequis technique à l’initiative UMPC (UltraMobile PC) de Intel pour promouvoir une nouvelle forme d’informatique mobile avec des produits de petites taille utilisant les solutions matérielles du fondeur. Ce produit doit permettre d’emporter avec soit sa vie numérique et pour se faire, les spécifications primaires de ce produit sont les suivantes:

  • moins de 1 kg
  • Wifi et BT, Ethernet 100BT
  • Ecran 7 pouces en résolution WVGA (800 x 480) tactile
  • 512 Mo de RAm au minimum
  • 30 Go de HD au minimum
  • pas de clavier
  • Système Windows XP Tablet PC 2005
  • Composant OEM Microsoft Touch pack (gestion de l’écran tactile) préinstallé
  • Microsoft Windows Vista ready

Si les ventes des premiers produits ont un succès d’estime, les spécifications ont été revues à la hausse pour une meilleure adéquation avec les besoins du marché:

  • Moins de 900 grammes 
  • au moins 4 heures d’autonomie (CPu nouvelles générations comme le A110 de Intel)
  • Ecran pouvant avoir une résolution de WXGA (1024 x 600) en 7 pouces tactiles
  • Wifi / BNT / WWAN / Ethernet 100BT
  • Microsoft Windows Vista ( Home Premium Minimum)
  • Microsoft Origami Experience Pack  (package en libre téléchargement)

Les spécifications de Microsoft ne sont pas un prérequis mais des directions de développement pour les constructeurs.

Le Asus R2H

Qu’est ce qu’un UltraMobile PC ?

Un Ultramobile pC est le nom de la plateforme matérielle promue par Intel lors du CES 2006 pour concevoir des plateformes ultramobiles et des designs innovants permettant sur une plateforme x86, de concevoir des produits très nomades et ultraconnectés.

Origami est un UMPC disposant de sépcifications techniques plus précises et pour lequel Microsoft s’engage à un fonctionnement optimal de Windows XP Tablet PC 2005 ou  Microsoft Windows Vista avec les composants encre électronique.

Lors du CES 2006, Intel a présenté les spécifications de la plateforme technique UltraMobile 2006 utilisant le chipset intel i915GM intégrant la carte vidéo intégrée GMA 900, et la solution CPU basée sur le Celeron M et le Pentium M de classe dothan.

En 2007, Intel a présenté sa nouvelle plateforme mobile répondant à ses spécifications UltraMobile 2007 utilisant le processeur mobile A100 ou A110 (à respectivement 600 et 800 MHz), le chipset i945GM et la carte vidéo intel GMA950.

Attention pour l’Ultramobile 2006 et 2007:

  • il n’y a aucune obligation de disposer d’un écran tactile ou électromagnétique
  • des design innovants peuvent embarquer desc laviers coulissants
  • le système d’exploitation importe peu, UltraMobile 2007 disposant nativement d’une optimisation pour linux.

  

En Conclusion

Comme vous pouvez le voir, il est difficile d’avoir une frontière floue entre les différents produits, certains piochant des idées de certains concepts plus ou moins proche. Nous ne pouvons que vous sensibiliser à la prudence des annonces et des descriptifs techniques: une bonne vision de vos besoins permet de comprendre, avec un peu de recherche si un produit, quelque soit le concept ou il est rattaché, s’il va correspondre à vos attentes, à votre problématique. Il ne faut pas vous lancer corps perdu dans l’achat d’un matériel parce que dans l’annonce il y a écrit Tablet PC par exemple…

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com