Et si l’UMPC décollait avec Linux ? les initiatives se multiplient …

| 0 Commentaires

Sept grands acteurs de l’IT, parmi lesquels Mozilla et Samsung, s’associent pour faire décoller le marché de les PC ultramobiles (UMPC), des machines à mi-chemin entre les smartphones et les PC portables.

Les partenaires planchent sur la mise au point d’une plateforme Linux, rassemblant le développement des composants, du système d’exploitation et des applications. Le but : élaborer une ossature convaincante et inciter les constructeurs à fabriquer des produits semblables au Tablet PC N800 de Nokia.

Texas Instruments, Samsung, Movial, Marvell, Mozilla, ARM et MontaVista composent le groupe de développement et espèrent voir leurs travaux aboutir dans la première moitié de 2008, pour une commercialisation un an plus tard.

Le produit, tel que le pensent les participants au projet, sera plus léger qu’un PC portable, à la fois au sens propre du terme et en matière d’applications. « Vous pouvez vous connecter à Internet, relever vos mails et surfer sans avoir besoin de l’attirail contenu dans un PC, de Windows ou d’Office. » Par exemple, plutôt que de recourir à Word, l’utilisateur d’un UMPC pourrait accéder au service Google Documents pour créer un fichier texte.

L’association des sept industriels s’inscrit en complémentarité de la LiMo Foundation, une organisation oeuvrant à la mise au point de standards pour le portage de Linux sur des périphériques dédiés à la mobilité.

La plateforme en cours de développement reposera sur une architecture ARM, un OS estampillé MontaVista, un environnement applicatif issu de Gnome Mobile, un navigateur Mozilla, un lecteur multimédia, etc.

Cette initiative est parrallèle aux efforts d’Intel pour proposer des machines UMPC avec un linux embarqué…

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com