Bill GATES: la 2e « digital decade » mettra l’accent sur l’intéractivité et l’expérience utilisateu

| 0 Commentaires

A l’occasion de la conférence de presse de présentation de l’Imagine Cup 2008 (le Championnat du Monde du numérique), dont la finale se déroulera à Paris du 3 au 5 Juillet 2008, Bill GATES, Chairman et co-fondateur emblématique de Microsoft, est venu parler "des défits de la technologie numérique, ou le Logiciel au service des enjeux de la société", et nous a proposé une conférence / dialogue avec divers étudiants, de haute tenue sur sa vision de l’industrie du numérique dans ce qu’il appelle la 2e digital decade.

En guise d’introduction, nous a été montré le film humoristique sur le dernier jour de Bill GATES chez Microsoft. Si vous avez suivi un peu le CES2008, vous l’avez certainement aperçu sur de nombreux sites de videos. C’est la partie humoristique qui semble d’ailleurs toujours faire sourire le principal protagoniste.

 
A son arrivée, Bill GATES a été ovationné par la salle (voir le lien de la vidéo sur DailyMotion: http://www.dailymotion.com/HPClean/video/x47qhr_arrivee-de-bill-gates-sorbonne-2901_tech)
 
Pour revenir en arrière, La digital decade était un terme générique, prononcé par le sus-nommé lors d’un discours au COMDEX 2002 , illustrant les progrès, les enjeux et la ligne directrice de l’industrie numérique et du logiciel pour faciliter l’accès à la technologie et à la communication.

 

Ainsi durant les années qui suivirent, la multiplication de la puissance de la microinformatique (CPU multicore), sa connectivité croissante (haut débit, haut débt mobile) et l’intéractivité de multiples devices (PDA, SMartphones, tablette siNternet, UMPC, …) ont été les principaux vecteurs de développement sur lesquels se sont axés l’industrie numérique pour fournir les environnements ludiques et professionnels que nous connaissons actuellement.

Pour Bill GATES, après ces efforts substantiels, s’ouvre une autre décennie ou les efforts seront concentrés sur l’ appréhension de l’ utilisateur dans les usages de ces technologies matures et de la puissance de la microinformatique, ainsi que sur la façon d’intéragir avec les données, quelles quelles soient (internet, locales, personnelles, publiques).

Il nous indique, au travers son discours, que les technologies tactiles sont la preuve la plus tangible actuellement de cette recherche perpétuelle de la simplicité d’usage en propulsant les IHM à un degré d’usage plus intuitif pour l’utilisateur, ne nécessitant aucun apprentissage, ni d’ ailleurs aucune convention mentale dans sa compréhension. L’intuitivité doit être au coeur de l’intéractivité.

Ainsi, souvent cité (car c’est toujours un projet qui lui tiens à coeur), le Tablet PC est une des premières approches de cette révolution intéractive en propulsant l’usage du stylo et de l’encre numérique au coeur du système et en permettant à un acquis culturel non numérique de piloter et travailler, exploiter un système d’exploitation conventionnel complexe et originellement non prévu (NDLR: Il faut toutefois s’adjoindre quelques logiciels optimisés pour réellement booster sa productivité, tel que InkSeine).

 

Pour aller plus loin dans sa démonstration, Bill GATES présente alors le projet Microsoft Surface, une table dotée d’un écran en rétroprojection (d’une taille de 30 pouces) dont le caisson est équipé en interne de 5 caméras vidéos qui capture les mouvements des doigts / mains sur la surface de la table et retransmet sur l’interface remaniée et adaptée, les actions de l’utilisateur. L’intéractivité au bout des doigts permet alors, dans la démonstration, de personnaliser son surf pour le sky en lui donnant un look spécial, puis de télécharger la photographie numérique de ce produit ainsi conçu dans un téléphone (smartphone) posé sur ta table et reconnu comme device par cette table intéractive dès qu’il est posé dessus (bluffant!).

{flv}articles/bgates2008paris/billgates02-surface{/flv}

Voir la vidéo sur DailyMotion: http://www.dailymotion.com/hpclean/video/x47qmk_presentation-de-microsoft-surface-p_tech

Au delà de la démonstration, un peu loupée d’ailleurs (l’éclairage puissant par spot ayant un peu perturbé les capteurs), Bill GATES indique que les technologies utilisées dans ce concept ne sont pas les seules possibles et que d’autres technologies peuvent fournir des effets identiques; comme tout concept, il se veut perfectible, et plutôt une démonstration de ce vers quoi on peut aller dans les années futures. Toujours est-il que le concept Microsoft Surface est un formidable laboratoire de Recherche et Developpement pour concevoir la future API Multitouch qui sera intégrée à Windows Seven, le successeur de Windows Vista, Surface fonctionnant avec une version modifiée (comprendre spécifique) de Windows Vista.

Enfin, si la prochaine Digital Decade doit aller vers plus plus d’intéractivité, elle ne doit pas oublier les acquis de la précédente décennie à savoir la connectivité avec les webservices, l’exploitation de ressources internet, la multiplication des devices personnels (PDA, Smartphones, Internet Tablets, MIDs), mais aussi la prise en compte de l’ environnement dans le développement logiciel (optimisation des ressources énergétiques, …) et c’est d’ailleurs un des thèmes phare de l’Imagine Cup 2008.

En futur retraité après 35 ans de bons et loyaux services, Bill GATES continue à promouvoir sa vision de l’industrie informatique et logicielle, ou globalement de l’industrie numérique, non pas comme une obligation de résultats, mais comme des pistes absconces de tendance dans les années à venir. Aidé par de formidables centres de recherches (Microsoft Research) qui tracent eux aussi à renfort de prototypes Hardwares ou softwares, les inflexions du penseur (à moins que ce ne soit l’inverse), Microsoft s’impose encore et toujours comme un leader dans l’univers numérique de demain, ou l’imagination, et le temps ne semblent être que les seules limites imposées à ce bouillonnant regroupement de chercheurs.

A propos de Microsoft Surface:

Microsoft Surface est une table dotée d’un écran 30 pouces sur lequel une rétroprojection arrière s’effectue pour projeter une image. Elle est équipée:

1) d’un écran en acrylique résistant sur lequel on peut apposer les mains ou des objets

2) D’une diode de capture qui opère à une longueur d’ondes de 850 nanometres. Quand un objet touche la surface de la table, la réflexion de la lumière est capturée par les autres caméras infrarouges avec une résolution de 1280 x 960

3) Surface utilise des composanst PC classqiues pour fonctionner: Core 2 Duo , 2Go de RAM, et une carte graphique à 256 Mo de RAM. la communication sans fil établie avec les devices posés sur le table s’effectue avec le Wifi ou le Bluetooth. Le système d’exploitation utilisé est un Microsoft Windows Visat spécifiquement adapté et les interfaces graphiques sont développées en .NET 3

4) La projection s’effectue à l’aide d’un videoprojecteur classique de type DLP. La résolution visible est de 1024 x 768 pixels, ce qui est un peu plus petit que la résolution de capture des capteurs infrarouge, pour une meilleure résolution surles bords de l’écran

{gallery}articles/bgates2008paris{/gallery}

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com