Le Motion Computing F5 : une tablette semi-renforcée pour marchés verticaux

| 0 Commentaires

Après avoir lancé en grande pompe le Motion Computing c5, le Mobile Clinical Assistant dédié au marché des hôpitaux, Motion Computing reprend cette plateforme fétiche et conçoit le Motion Computing F5, qui reprend le form-factor du c5 tout en apportant des solutions concrètes à une utilisation en extérieur et pour des utilisateurs ayant besoin d’un matériel semi renforcé, très résistant avec une foule de possibilités techniques (lecteur code barre, …)

Visite de ce concept très intéressant

 

Pour rappel, le Mobile Clinical Assistant se base sur un cahier des charges et une plateforme matérielle promue et conçue par Intel sur de nombreuses années. La F5 reprend en partie cette plateforme mais reste un produit entièrement conçu par Motion Computing. On retrouve toutefois le gestionnaire de configuration de la Motion Computing c5 sur la F5, qui permet de régler nombre de paramètres de fonctionnement (écran, périphérique code barre, RFID) …

La configuration reçue pour le Test

la F5 insérée dans sa docking station

Le matériel

Les spécifications de la plateforme MCA sont conservées avec un processeur  à très basse consommation, le Intel Core Solo U1400 à 1.2 Ghz, qui assure un fonctionnement convenable à la machine. Ce dernier chauffe, mais relativement peu : certaines parties de la tablette, d’ailleurs ou il est implanté, peuvent devenir chaudes, mais jamais brulantes ; le dégagement de chaleur est relativement bien contrôlé, d’autant plus que la tablette est entièrement passive en refroidissement car sertie. On trouvera seulement un ventilateur en haut à coté de la poignée qui essayera par conduction de chaleur de l’éliminer. De mon coté je ne l’ai jamais vu ni entendu fonctionner… Je me demande donc s’il est vraiment utile !

 La carte vidéo intégrée est la Intel Graphics Media Accelerator 950 pouvant partager jusqu’à 256 Mo de mémoire centrale ; cette carte est certifiée Windows Aero pour Vista. Le tout est secondé par 2 Go de DDR2 à 533 MHz, qui sont intégrés dans la machine sans possibilité de changement par l’utilisateur : en effet la machine est sertie par des machines outils spécifiques et les capacités de mises à jour postérieures sont difficiles voire impossibles. Vous ne pourrez donc jamais intervenir dans la machine, car il n’est pas possible de la démonter : il est donc indispensable de correctement définir sa configuration lors de l’achat, chose facile dans le cadre de projets d’envergure, mais peut être plus complexe pour le choix d’une unité. Les configurations proposées sont toutefois assez limitées car seul le HD ou le SSD, la carte WWAN, et le lecteur CB sont en option.
 

La Motion Computing F5 est certifiée IP54 et donc résiste aux chutes répétées de 1.2 m sur du béton, aux éclaboussures, à la poussière, ce qui en fait une machine idéale pour une utilisation en extérieur. Pour cela son châssis a été renforcé, la F5 accusant 100 grammes de plus que la c5, à 1.5 kg contre 1.4 kg pour dette dernière. Cette certification est assez importante, notamment dans la cible d’usage du produit : elle le différencie du Motion Computing c5, qui n’est pas certifié IP54. Au final on se retrouve avec une tablette très homogène dont la seule pièce mobile est … la batterie ! d’ailleurs c’est le point faible du produit : lors d’une chute de la tablette, et selon l’importance du choc, il est possible d’imaginer que la batterie se détache de la tablette (je ne trouve pas que le système de fermeture soit suffisamment ferme).Par ailleurs, pour compléter totalement l’expérience IP54, et si l’utilisateur doit utiliser le produit en environnement extrême, il jugera judicieux d’opter de préférence pour un couteux mais au combien utile disque SSD en lieu et place d’un disque dur : l’absence de pièces mécaniques sur cet élément essentiel renforcera alors la capacité de la F5 a faire face à des usages extrêmes.

Attention aussi à l’écran : ce dernier, d’une taille de 10.4 pouces en résolution XGA occupe un espace important au sein de la tablette sur une face, c’est aussi un des éléments fragiles qui ne supportera pas la chute sur un coin par exemple, et qui pourra le briser … L’utilisation naturelle de la poignée fera donc apparaitre la nécessité de positionner l’écran vers l’intérieur (vers le corps) lors du transport.

Ce Tablet PC est dotée d’un écran 10,4 pouces en résolution XGA, une taille standard pour nombre d’applications métiers disponibles sous Windows et qui ne nécessitera pas d’adaptations spécifiques au niveau de la taille des fenêtres. A noter que l’écran est obligatoirement équipé de la technologie ViewAnywhere, technologie propre à Motion Computing qui offre une lisibilité enplein soleil efficace. Les angles de vision, comme d’habitude sont excellents(> à 160°) et procurent un vrai confort d’usage de la tablette dans denombreuses positions. L’écran se salit rapidement par contre et il est fréquent de se voir en train de le nettoyer : la technologie View Anywhere accentue l’effet des saletés dessus (notamment tout ce qui est gras, trace de doigts)

Un design étrange

La tablette offre un design très étrange, tout comme le c5: une large poignée sur la partie supérieure permet une préhension ferme tout en facilitant sa prise en main pour travailler sur l’écran ou encore la manipulation du lecteur RFID ou Code Barre au passage de codes sur des étagères. L’appareil photo numérique intégré au dos de l’appareil est simple d’emploi à l’aide d’un bouton sur le coté qui l’active et l’actionne, la tablette tenue à deux mains. Le capteur biométrique semble toutefois d’un usage un peu difficile : son positionnement sur le coté le rend difficile d’utilisation et nécessite un calage de la tablette pour être utilisé.

 

Le stylet, élément essentiel de l’interaction avec l’écran prend place dans la poignée et est facilement accessible. C’est une technologie électromagnétique Wacom exclusivement (et donc sans possibilités tactiles), et le stylet est donc indispensable. Le stylet livré semble être un stylet standard de chez Motion Computing et donc non disponible dans la couleur de la tablette

 

La tablette reste fine et se transporte comme un cartable ; sa conception rigide occulte l’utilisation de housses de protection. Il faudra toutefois faire attention au large écran (risques de rayures). Néanmoins Mobilis propose des housses pour ce matériel. A voir, je n’en vois pas l’utilité pour que l’utilisateur soit soigneux avec le matériel qu’il utilise

 

Enfin, le surmoulage en élastomère posé sur toute la tablette (sauf l’écran) et habillant même les boutons (et d’ailleurs surtout eux offrant un niveau de protection supplémentaire vis-à-vis des poussières) offre une bonne préhension, ni rugueuse, ni lisse et protège la tablette de nombre de produits détergents qui pourrait être versés dessus. Le plus important reste toutefois la préhension du produit qui est agréable et efficace.

 

La tablette ne comporte qu’une pièce amovible qui est la batterie, tout le reste étant conçu sous forme de bloc. C’est assez important à souligner car l’absence de pièces mécanique et autres confère à l’ensemble un usage radicalement différent : même si on reste soigneux de l’utilisation, la tablette peut être malmenée et bougée dans de nombreux axes, prêtée sans aucune attention particulière … Elle est au final très agréable à utiliser, et fait mouche, même pour l’usage avec des enfants qui aimeront l’aspect cartable et monobloc.

Une utilisation vraiment autonome ?

 Du fait de sa conception, Le Motion Computing F5 ne dispose d’aucun port USB accessible, toute la connectique étant déportée sur l’indispensable station d’accueil qui cumule le port Lan, 3USB, un port VGA et un connecteur d’alimentation. Cette station permet d’ailleurs de connecter une seconde batterie pour le recharger. A noter que des solutions de montage pour voiture sont disponibles chez Motion Computing et sont issus de travaux avec la société RAMMount. Il n’y a qu’un seul connecteur plat sur le bas de la tablette pour la connexion à la station d’accueil.
 

Pour pouvoir utiliser la tablette de façon autonome, on notera la présence du Wifi ABG par le composant Intel Pro Wireless 3945ABG, d’une pile Bluetooth 2.0 EDR (software Toshiba), et de la carte Novatel Expedite HSDPA qui fourni une connexion 3G stable et performante.

Pour le Wifi, on notera la performance standard de la carte Intel car je n’ai remarqué aucune différence de qualité de réception et de débit avec 3 autres tablettes mises à proximités équipées du même composant pour certaines d’entre elles.

Pour le composant 3G, j’ai noté une excellente qualité deréception en intérieur, permettant d’apprécier très empiriquement la qualité des antennes intégrées dans la coque. Par exemple à composant équivalent intégré dans le oQo e2, la qualité de réception du Motion Computing c5 est supérieur à celui du oQo, offrant une barre en plus au minimum au même endroit, au même moment pour le même opérateur téléphonique (orange).

La seule solution pour installer des logiciels hors station d’accueil reste la connexion à un disque dur réseau via connexion wifi, chose aisée à réaliser. Si la pertinence du non accès d’un simple port USB  va parfaitement avec la cible de marché et la protection de la tablette, il faut dire que c’est relativement difficile à apprécier pour un utilisateur se baladant avec quelques clés USB par exemple.

 

De nombreux outils intégrés pour se démarque de la concurrence

Pour subvenir aux besoins des professionnels, la Motion Computing F5 intègre d’autres caractéristiques techniques intéressantes :

        Un double microphone matériel permettant de définir en environnement de capture audio et supprimer l’écho environnant. Cette technologie classiquement installée depuis plusieurs générations sur les Motion Computing et géré par le logiciel Intellisonic permet de gérer un cône de capture audio. C’est très clairement un avantage certain avec certains logiciels qui pourraient utiliser la capture vocale. Les deux microphones sur la base de la poignée au dessus de l’écran

       La technologie d’économie d’énergie Intel Display est très performante : la luminosité de l’écran baisse de manière très importante si l’écran n’est pas utilisé (il en est même éteint ou plutôt mis en veille) et au passage du stylet à proximité, ce dernier retrouve son éclairage originel. Un bouton matériel permet d’ailleurs de l’éteindre complètement. Ce mode d’économie d’énergie est très pertinent car il permet d’avoir la tablette allumée au minimum de sa consommation énergétique et donc d’économiser de façon substantielle l’énergie. Néanmoins le gain apporté par cette nouvelle technologie n’a pas pu être mesuré mais il ne semble pas anecdotique loin de là.

       Un appareil Photo 2 MPixels : on aurait pu croire à un outil gadget mais pas tant que ça ; même si la capture et la sauvegarde se faisait au format BMP (via le logiciel de base), l’API de gestion est intégrée dans le Pack de développement MCA et permet d’interfacer finement ce périphérique à un logiciel développé. La qualité de capture est moyenne et n’équivaut pas un appareil photo spécifique, mais cet outil rend bien des services dans de nombreux usages : diagnostic immobilier par exemple. La prise en main de la tablette offre une bonne stabilité et le bouton matériel sur le coté tombe sous le doigt pour la capture.

       Un Lecteur de code-barres 1D/2D en option actionnable par un bouton matériel disposé au dessus de la poignée ; : disposant d’un large pinceau laser, les mesures effectuées démontrent un usage standard sans contact à une distance relativement proche toutefois (15 / 20 cm pour du Code Barre 1D de 10 cm de long). lA réussite de la capture est indiquée par un signal sonore qu’il est possible de désactiver ; l’enclenchement du périphérique aussi. A noter que les codes barres 1D et 2D sont possibles en acquisition, ce qui fait que le pinceau peut être long et large. L’usage peut être un peu contraignant si le code barre à capturer est haut : car il faut alors soulever la tablette

       Un Lecteur RFID 13,56 MHz actionnable par un bouton matériel : même action que décrit précédemment, mais le périphérique n’a pas été testé

        Une Balise RFID HF de 13,56 Mhz passive intégrée

L’absence de ports USB et le fait que la tablette soit IP54 contraint une intégration de tout un ensemble de composants utiles pour les cibles potentielles de ce produit. Globalement on ne rencontre aucun oubli si ce n’est un potentiel GPS (à voir dans de prochaines révisions) dans le cadre d’utilisation de SIG. Un GPS bluetooth est toutefois utilisable facilement !

Conclusion

Motion Computing reprend les concepts de la c5 et les adaptent pour produire un matériel utilisable sur d’autres cœurs de métiers. En renforçant le produit pour le rendre compatible IP54 et en ajoutant nombre de périphériques (Lecteur RFID et Code barre, Carte HSDPA), ils proposent un produit pertinent, qui va très certainement se positionner sur plusieurs marchés qui potentiellement attendent un tel produit. En Effet la Motion Computing f5 peut directement rentrer en compétition avec d’autres produits renforcés : c que soient eux-mêmes des Tablet PC renforcés aux normes militaires, ou des PDA durcis avec lecteurs codes barres, ou des Tablet PC équipés de coques de protections …
 

Proposé à un prix public d’entrée de gamme de 2390 Euros HT (1 Go – 40 Go HD, noWWAN, no CB, View Anywhere), la Motion Computing F5 est proposée avec une garantie 3 ans en standard. La tarification monte toutefois jusqu’à plus de 3500 Euros HT si vous optez pour le modèle toute option (Lecteur CB, WWAN intégré, Disque SSD de 32 Go) … Un prix qui rappelle hélas les modèles renforcés plus classiques ; à ce prix, on se demande alors l’intérêt du produit !

 

Résumé du TEST

Verdict

Relativement léger pour un usage en stature debout (1500 grammes), suffisamment performant (Intel Core Solo U1400 à 1,2 Ghz avec 2 Go de mémoire vive), autonome (3h30 heures avec la batterie de base), extrêmement bien équipé pour les professionnels avec utilisations verticales (semi-résistant certifié IP54, écran outdoor/indoor, lecteur Code Barre 1D/2D, lecteur RFID actif, antenne RFID passive, carte HSDPA/UMTS/EDGE/GPRS, webcam/ appareil photo 2 MégaPixels), cet outil est très attractif pour équiper des techniciens.

Les Plus

 

 

  • Tablet PC très spécifique dotée d’un design assurant robustesse et prise en main probante (grande anse pour le transport et l’utilisation).
  • Autonomie correcte (3h30),
  • Ventilation active sur une machine sertie avec certification IP54,
  • Dotée d’un capteur biométrique probant et d’une ergonomie intéressante.
  • Connectivité sans fil importante : Bluetooth 2.0 EDR, Wifi ABG, Carte Novatel HSDPA/ UMTS/ EDGE/ GPRS
  • Ecran d’excellente qualité (lecteur en plein soleil)
  • Garantie 3 ans en standard

Les moins

 

 

  • Autonomie trop faible pour un usage sur une journée (nécessité d’une 2e batterie)
  • Aucune connectique physique : nécessité d’une station d’accueil spécifique
  • Pas de GPS intégré.
  • Ecran seulement électromagnétique de technologie Wacom

Les spécifications techniques

 

 

  • Processeur : Intel Core Solo U1400 à 1,2 GHz
  • Mémoire cache de niveau 2 : 2048 Ko
  • Fréquence du bus frontal : 533 MHz
  • Mémoire vive installée : 2 Go de DDR2 – 533 MHz
  • Taille de l’écran (diagonale): 10,4 pouces View Anywhere
  • Capacité du disque dur : 40 Go
  • Jeu de composants (chipset) : Mobile Intel 945GM Express
  • Résolution de l’écran : 1024 x 768
  • Vitesse de rotation du disque dur : 4200 tours
  • Réseau local : IEEE 802.11b, IEEE 802.11g, IEEE 802.11a (Gigabits Ethernet sur la station d’accueil)
  • Port infrarouge : 0
  • Modem : V92 non présent, HSDPA en option intégré
  • Bluetooth : v2.0 EDR avec nombreux profils
  • Port USB v2.0 : 0 (3 sur la station d’acceuil)
  • Poids : 1.5 kg
  • Taille : 256 mm x 256 mm x 24,3 mm
  • Batterie de 40 Wh

{gallery}articles/mcf5{/gallery}

 

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com