Le Multitouch sert’il à quelque chose ? Considérations Générales entre Tablet PC/Touch PC

| 0 Commentaires

Comme vous le savez, l’avènement de l’iPhone, iPod Touch et de la table Microsoft Surface a mis en avant les possibilités d’intéractions Multitouch de nouvelles IHM a tel point que désormais, cette fonctionnalité est mise en avant par de nombreux médias ou constructeurs comme la feature révolutionnaire. Le fabriquant Ntrig a d’ailleurs nativement intégré cette possibilité dans sa dalle DuoTouch (équipant le HP Pavillon tx2 et el Dell Lattitude XT / XT2) , avec quelques bugs encore. Wacom dispose lui aussi de cette possibilité intégrée dans ses derniers développements de dalles multitactiles, sans toutefois avoir été intégré dans un produit commercial pour le moment.

Microsoft, lui aussi, a indiqué avoir mis en oeuvre dans les interfaces Touch de Windows 7, le support de la technologie multitactile, tout en proposant très certainement gratuitement, un Microsoft TouchPack spécifique exploitant des applications originellement développées pour Microsoft Surface. Reste à correctement identifier les matériels qui seront supportés pour fournir une expérience digne de ce nom.

Force est de constater, néanmoins, que la seule démonstration technologique des technologies multitouch que nous pouvons observer sur le WEB, et je dis bien multitouch, reste la gestion de fonctions de zoom sur des photos, ou l’action de plusieurs personnes sur des objets. A vrai dire, faire le forcing sur une telle technologie en ne faisant qu’une seule démonstration technologique pour présenter son implémentation , m’apparait relever du buzz, et pourrait sous entendre un véritable bluff quant à l’intérêt de cette technologie dans l’informatique personnelle.
Il faut dire que l’utilisation de cette technologie sur un Tablet PC avec un écran si ridiculeusement petit freine les ardeurs et possibilités d’usage à plusieurs…

Je regrette personnellement qu’il n’y ai pas plus de démonstrations pratiques des intérêts de cette technologie, d’un point de vue éducatif ou productif sur un matériel somme toute standard, c’est à dire un ordinateur portable tactile. Cela me laisse dubitatif quant à son adoption, l’expérience de la technologie Tablet PC avec un manque cruel d’applications, ayant été la preuve que la meilleure technologie n’est pas signe d’une explosion d’usage si des applications ne son pas vectrices de son adoption par le marché Mainstream.

Dans l’état actuel des choses, il me semble donc que si un recadrage d’usage de cette  technologie n’intervient pas, elle ne devienne l’arlésienne d’une informatique plus ludique et simple d’accès, comme le prévoyait Bill Gates dans sa "2e Digital Decade", et que tous les travaux d’intégration dans les systèmes d’exploitation modernes menés par Microsoft, entre autre, ou de hack de Noyau Linux, ne soient des efforts réellement récompensés que dans quelques années, lorsque des supports tactiles viendront habiller notre matériel usuel: Appareils ménagers, murs ou mirroirs intéractrifs, etc etc …

Enfin, il me semble difficile de nommer ces nouveaux ordinateurs comme des Tablet PC. Depuis l’avénement de Microsoft Windows XP Tablet PC Edition, Microsoft a consentis un effort important dans la numérisation de l’écriture manuscrite en éditant dès le début des normes matérielles drastiques pour le support de l’encre électronique: Numérisation subpixel, associée à une fréquence d’acquisition du tracés de l’ordre de plusieurs dizaines de scans par seconde. Forcé par le projet Origami, XP Tablet PC Edition a rompu ces prérequis, par la force des choses (pour ne pas dire par les besoins de cérer un nouveau marché par des marketeux peu inspirés), et  à supporter les écrans tactiles dès septembre 2005 permettant un usage de ces outils sans clavier physique (Merci l’Origami Pack premier du nom abec le Dialkeys).

Depuis Windows Vista et encore plus avec Windows Seven, les fonctions Tablet PC sont clairement identifiées des fonctions Touch et MultiTouch, laissant donc le champ libre à une multitude de devices "Touch PC" qui, bien qu’ils activent les fonctions Tablet PC, auront toujours énormément de mal à exploiter l’encre numérique et la numérisation de l’écriture manuscrite par du matériel technologiquement non prévus pour ces fonctions

Aussi, nous faudra t’il éviter le raccourcis technique Touch PC = Tablet PC, qui induit les utilisateurs en erreur.

Un Tablet PC restera toujours un ordinateur pourvu de fonctions tactiles via un digitaliseur électromagnétique, permettant une exploitation optimale des composants Tablet PC et de l’encre électronique. Ce que ne permettra pas un Touch PC tel que ceux disponibles sur le marché (les deux seules exceptions notables étant le Fujitsu Siemens P16x0 series et le Asus R2H avec leur dalle tactile résistive très dure et leur système de rejet de l’effet paume).

et, a contrario, un Touch PC, un ordinateur supportant les fonctions tactiles via un digitaleur résistif ou mieux capacitif et détectant admirablement le ou les doigts et très mal un stylet.
A partir de ces constatations, faites votre choix en fonction de vos besoins … A moins que les solutions dual ne se démocratisent vraiment !

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com