Amazon lance son application Kindle pour PC et oublie le Tablet PC

| 0 Commentaires

Amazon publie aujourd’hui la première version béta publique de son application Kindle pour PC. Confirmant le succès de son livre électronique, le kindle, et réappliquant le business modèle si efficace d’un market dédié à l’application simplifiant les achats et la synchronisation des devices, l’application Kindle pour PC inaugure un nouveau pan de la stratégie expansionniste d’Amazon sur la culture.

J’avais quelques espoirs quant au produit et à son emploi sur un Tablet PC, espérant secrètement de le voir renouer avec cette notion d’ebooks sur un TabletPC, notion qui m’était chère depuis la Trilogie des ebooks sur Tablet PC écrite durant l’été 2003 (Zinio Reader, Microsoft Reader, Acrobat Reader); hélas pouir moi c’est vraiment une cruelle déception que de voir le produit inabouti et axès sur la vente plus que sur une consultation: le modèle du livre électronique indépendant est pour le moment confirmée, ou l’idée d’un device pour un usage encore et toujours confortée.

Donc tout n’est pas rose en terme d’accessibilité et d’utiisation de ce produit sur un PC Windows et plus particulièrement sur un Tablet PC: outre le fait que la très grande majorité des livres électroniques sont seulement disponibles en langue anglaise, et que le télécharegement de livres et réutilisation ou exploitation d’autres formats semble complètement oubliés (pour ne pas dire vérouillés), les spécificités du Tablet PC, pourtant plateforme idéale pour l’utilisation d’ebook sur PC, sont complètement oubliés:pas de support de l’encre numérique, pas de surlignage, pas de lecture audio … même si la libilité des livres électroniques est bien pensée, on est très très très loin d’un logiciel tel que Microsoft Reader par exemple.

C’est là que je prend conscience du gachis de Microsoft qui dispose avec la souche logicielle du Microsoft Reader d’un produit technologiquement valable, très en avance sur son temps, qui aurait mérité au lieu de tomber dans l’oubli ces 5 dernières années, d’être conforté dans l’utilisation de la notion de bibliothèque de livres, dans son expansion en terme d’usage de différents formats. Désormais toutes les briques logicielles sont disponibles (webservices de synchronisation LiveMesh par exemple ou Skydrive, plateforme de téléchargement officielles, format quasi-universel ePUB), il ne faudrait qu’un peu de jus de neurones et quelques ingénieurs pour transformer l’essai (attention si le contenu est disponible)

Peut être d’ailleurs qu’il y a de la place pour un statup avec ce genre d’idées pour s’associer avec un géant disposant de contenu ? A moins que le projet Microsoft Courier ne soit à la fois une reprise en main de toutes ces idées avec en plus la notion de journal perpetuel et de webpad performant ?

 

 

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com