HS: Le Apple iPad

| 0 Commentaires

Cela fait maintenant de nombreuses années que l’on suit la rumeur d’une tablette Apple. J’ai d’ailleurs toujours eu beaucoup de mal à classer ces différentes informations: catégorie humour ou éditorial ou divers …

Effectivement depuis quelques mois la rumeur était plus qu’insistante et il se passait bien quelque chose chez l’éditeur à la pomme. MAis le secret etant généralement bien gardé ce n’est qu’au Keynote d’hier soir que toutes les informations sont sorties.

Le Apple iPad est bien une réalité

Loin d’être révolutionnaire, le produit se positionne à la convergeance de mouvements largement démarré depuis quelques mois voire années: il symbolise UltraMobile 2007 dans une certaine mesure, les smartbooks, les livres électroniques et nul doute qu’avec la communauté des macusers, ce produit ne soit une réussite commerciale.

La tablette d’Apple s’appellera finalement bien l’iPad. Un appareil que Steve Jobs présente bien comme un intermédiaire entre le smartphone et l’ordinateur portable, mais qui doit selon lui s’acquitter mieux de ses missions que ces deux appareils s’il veut avoir une quelconque raison d’être. Les netbooks, ces ordinateurs ultraportables à bas prix, ne répondant pas à cet objectif, il convient de lui dédier un nouveau terminal : la tablette.

 

Que l’iPAD soit et l’IPAD fut

L’iPad reprend les icônes que l’on connait sur l’iPhone. Elle aussi dispose d’accéléromètres, de façon à ce que l’affichage bascule automatiquement du portrait au paysage. Un clavier virtuel, lui aussi semblable à celui de l’iPhone, vient occuper la moitié de l’écran. L’interface semble toutefois bien plus travaillée que celle de l’iPhone, comme si la volonté avait effectivement été de trouver le meilleur compromis qui soit entre Mac OS version ordinateur et Mac OS mobile.

L’iPad affiche des dimensions de 24,28 cm (hauteur) sur 18,97 cm (largeur) avec une épaisseur de 13,4 mm, pour un poids de 680 grammes en version standard, contre 730 grammes pour le modèle 3G. Elle lira les vidéos H.264 dans une résolution allant jusqu’au 720p.

{youtube}6Azg9KM1Qnw{/youtube}

L’écran, tactile capacitif, affiche une diagonale de 9,7 pouces, pour une résolution de 1024 x 768 pixels. Avec 1,27 cm d’épaisseur, la tablette n’accuserait que 680 grammes sur la balance. Equipée du WiFi 802.11n, du Bluetooth et d’une boussole, elle offrirait une autonomie de 10 heures en fonctionnement, pouvant monter à un mois en veille. L’iPad serait en outre motorisée par un processeur signé Apple ! Une véritable première, qui fait suite à l’acquisition de PA Semiconductor en 2008. On attend donc avec impatience de voir quelles peuvent être les caractéristiques et les performances de cette puce surnommée « A4 ».

Compatible avec les applications iPhone

L’iPad est 100% compatible avec les logiciels conçus pour l’iPhone et l’iPod Touch, annonce Scott Forstall, en charge de la branche logiciels mobiles chez Apple. L’affirmation est étayée par la présentation de quelques uns des succès de l’App Store en matière de jeux vidéo. Toutefois, il y aura aussi des applications natives, spécialement conçues pour l’iPad et tirant parti de la résolution de son écran ainsi que de sa configuration, plus robuste que celle d’un téléphone, comme Brushes, dédié… à la peinture virtuelle. Le FPS futuriste de Gameloft, Nova, sera du nombre. Electronic Arts aussi prépare un titre pour l’iPad, sous la forme d’un portage de Need For Speed Shift, où tous les contrôles sont tactiles, du changement de vitesse au coup d’oeil dans le rétroviseur. Enfin, le kit de développement d’applications pour iPhone (SDK) est immédiatement mis à jour afin que les développeurs puissent modifier leurs logiciels, de façon à exploiter au mieux l’écran de l’iPad. Dernier point, on pourra transférer vers l’iPad les applications iPhone que l’on a déjà achetées.

Synchronisation en USB

Exactement comme un iPhone, la tablette iPad pourra être synchronisée avec un ordinateur via USB. Une deuxième version de l’iPad intègrera un module 3G+, lui permettant donc de se connecter à Internet en situation de mobilité ! Aux Etats-Unis, une formule à 14,95 dollars par mois permettra de disposer de 250 Mo d’échanges 3G. Pour 29,99 dollars, on disposera de l’illimité (avec sans doute quelques restrictions, comme en France…). L’iPad ferait appel à des cartes « micro SIM » et serait, par défaut, unlockée ! Autrement dit, la tablette ne sera donc pas rattachée en exclusivité à un opérateur. Tous les réseaux compatibles pourront être utilisés, sous réserve que l’opérateur soit en mesure de fournir une micro SIM.

A partir de 499 dollars

Dans sa version de base, 16 Go de stockage sans 3G, l’iPad sera vendue 499 dollars. Le modèle 32 Go viendra à 599 dollars, contre 699 dollars pour la version 64 Go. Si l’on veut disposer de la 3G, il faudra ajouter 130 dollars au prix de base, soit 629 dollars pour 16 Go, puis 729 et 829 dollars pour le 32 Go puis 64 Go

les prix européens ne sont pas encore connus

Avis de la Rédaction:

Le géant a accouché d’une souris, une sorte de Newton v3 qui aura un vrai succès commercial a defaut d’être une véritable pièce technologique supportant de multiples usages d’un netbook normal. Tout ce buzzz pour çà c’est bien pitoyable !

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com