Microsoft OneNote reste « ma » killer application

| 5 commentaires

La prochaine arrivée de la Microsoft Surface Pro est pour moi une redéfinition complète de mon informatique « mobile ». Comme j’en ai un peu marre d’utiliser ma HP Elitebook 2740p et ses 1.6 kg, mais surtout ses 3 cm d’épaisseur, je lorgne bien évidemment sur la Tablette Surface Pro de Microsoft, qui incarne la résurrection du Mythique Tablet PC de NEC le Versa Pro VY11, et ses 900 grammes associé à son form-factor de cahier … C’est l’occasion pour moi depuis un peu plus de 3 semaines, de remettre à plat mon mode de fonctionnement professionnel et personnel de manière à pouvoir être plus efficace, plus productif, et aussi plus fiable.

Microsoft OneNote a toujours été, pour moi, la killer application du Tablet PC; installé depuis ses débuts soit la version 2003 sur mes Tablettes, il a toujours été mon Hub de collecte d’informations professionnelles, personnelles.  Pour sa possibilité d’indexer en langage naturel l’écriture manuscrite, par ses possibilités de recherche de texte dans les images ou dans les enregistrements audio, enfin pour de nombreuses possibilités de classements, ses inter-relations avec Outlook, OneNote est une vraie application que j’usais, et dont désormais j’abuse encore plus.

Depuis la version 2010, il y avait possibilité de synchroniser ses bloc-notes sur le WEB et ce mode de fonctionnement s’est considérablement amélioré avec la version 2013, avec l’intégration dans Windows Phone, et aussi avec sa webapplication qui est fort agréable à utiliser. Skydrive est devenu une pierre angulaire de stockage avec ses 7 Go gratuits, qui est plus que correctement exploité désormais, comme hub de synchronisation de différents devices.

Je suis actuellement en phase de reprise de mes données, car je garde une certaine facilité à gratter des pages et des pages de textes sur mes cahiers Moleskine. Donc je scanne et je classe les pages d’écritures. Il me reste encore 2 ans d’écriture à convertir, la période fin 2010 à fin 2012, mais je sens la toute puissance de la connaissance lorsque je recherche dans mes archives professionnelles (qui remontent à mon premier Tablet PC, le ACER TravelMate C110 et ses notes en Windows Journal prises en Juin 2003 et importées dans OneNote 2003 à l’aide d’un Powertoys à l’époque) et que je retrouve aux creux de ses pages virtuelles d’écriture, la décision de cette année 2003 qui impacte un fonctionnement non compris en 2013 ! A ces Jeunes 🙂

Je ne pense pas être un cas isolé. James Kendrick écrivait il y a quelques mois, la puissance de cet outil pour retrouver ses documents professionnels …

Bon tout ce préambule, pour vous montrer, dansce premier article autour de OneNote et son utilisation avec un Tablet PC, l’important travail de Microsoft dans l’exploitation des fichiers OneNote, quelque soit l’outil d’affichage (enfin presque, cherchez l’erreur…). Présentation en copie d’écrans d’une page manuscrite prise en réunion en 2010 avec OneNote 2007 et synchronisée sur mon Skydrive

Affichage sous OneNote 2010 sous Windows 7

onenote-2010-w7

Affichage sous OneNote 2013 sous Windows RT (Microsoft Surface RT) en mode portrait

Capture d’écran (12)

 

Affichage sous Microsoft OneNote MX (Gratuit sur le Windows Store) sous Windows RT (Microsoft Surface RT) en mode Paysage

Capture d’écran (13)

 

Affichage sous Internet Explorer 9 dans Windows 7 de la même note avec la WebApp OneNote

onenote-ie9-w7

Affichage sous Chromium 27.0.1445 dans Windows 7 de la même note avec la WebApp OneNote

onenote-chromium-w7

 

Affichage sous OneNote pour Windows Phone 8 dans Windows Phone 8 de la même note (Nokia Lumia 920)

onenote-wp8

Affichage sous OneNote 1.1 sous Android 4.04 (Samsung Galaxy Tab 7.7) en mode portrait

onenote-android4

 

 

5 Commentaires

  1. Ping : comment fonctionne onenote

  2. Excellent article

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com